Accord d’exemption mutuelle de visa entre l’Algérie et l’Azerbaïdjan

0
Azerbaïdjan
Advertisement

Algerie Azerbaïdjan: Le ministre des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à l’étranger Ramtane Lamamra a signé un accord avec son homologue azerbaïdjanais Jehun Bayramov pour exempter les titulaires de passeports diplomatiques et de mission des visas d’entrée pour les deux pays.

Cela s’est produit lors de la visite de travail de Lamamra en Azerbaïdjan, en sa qualité d’envoyé spécial du président de la République. Le ministre a eu des entretiens bilatéraux en tête-à-tête avec son homologue azerbaïdjanais, qui ont été suivis d’une « séance de travail prolongée ».

Selon un communiqué du ministère, les deux ministres ont souligné la nécessité d’intensifier les consultations entre les deux pays, en raison de leur rôle de premier plan au sein des organisations auxquelles ils appartiennent, telles que les Nations Unies, le Mouvement des non-alignés, l’Organisation de la coopération islamique , le bloc OPEP+ et le Forum des pays exportateurs de gaz.

 A l’issue de la session, les deux ministres ont signé « deux accords dont le premier prévoit la mise en place d’un mécanisme de concertation politique entre l’Algérie et l’Azerbaïdjan. Tandis que le deuxième accord vise à exempter les titulaires de passeports diplomatiques et de mission des visas d’entrée pour les deux pays.

Les deux ministres ont également organisé une conférence de presse, au cours de laquelle ils ont noté le consensus de vues qui a caractérisé les pourparlers sur de nombreuses questions internationales.

Il a également affirmé Lamamra avec son homologue azerbaïdjanais « leur détermination à déployer tous les efforts nécessaires aux niveaux bilatéral et multilatéral, pour incarner leur volonté commune de soutenir la paix et la sécurité internationales, conformément aux principes de la légitimité internationale ».

Article précédentLe nouveau président colombien: les Algériens sont un grand peuple
Article suivantPékin aspire à profiter de la nouvelle loi d’investissements pour renforcer sa présence en Algérie