ramtane lamamra

New York: En marge de la réunion ministérielle sur la Libye, tenue à New York, le ministre des Affaires étrangères et de la Communauté nationale Ramtane Lamamra a affirmé les positions de principe et de cohérentes de l’Algérie en faveur du peuple libyen.

Le Ministre a participé à une réunion de haut niveau de l’Assemblée générale pour commémorer le vingtième anniversaire de l’adoption et de la déclaration du Programme d’action de Durban pour combattre et prévenir le racisme, la discrimination raciale et la xénophobie.

Le ministre algérien Ramtane Lamamra a appelé à la nécessité de mettre fin à l’occupation, notamment en Afrique, qui est une source majeure de discrimination, d’intolérance et de haine.

Dans un contexte différent, le ministre des Affaires étrangères a renouvelé le soutien de l’Algérie à la cause palestinienne et au droit du peuple palestinien à établir un État indépendant avec Al-Qods Al-Charif comme capitale.

Le même responsable a tenu plusieurs réunions bilatérales importantes avec les ministres des Affaires étrangères de certains pays, afin de renforcer les relations étrangères de l’Algérie.

Dans le même contexte, Lamamra a tenu une réunion bilatérale avec son homologue français, Jean-Yves Le Drian , au cours de laquelle les deux parties ont discuté des relations bilatérales entre l’Algérie et la France et des moyens de les promouvoir à la lumière des futurs droits bilatéraux.

Lamamra et Le Drian ont discuté des derniers développements dans l’arène régionale en Libye, au Mali, au Sahara occidental et dans la région sahélo-saharienne.

Lamamra a consulté son homologue gabonais, Kom Mobili Boubaye, sur les derniers développements sur le continent africain, en vue de l’adhésion du Gabon au Conseil de sécurité, à partir de l’année prochaine.

Alors que les entretiens du premier homme à la tête de la diplomatie algérienne, avec le ministre norvégien des Affaires étrangères, Erikson Swede, ont porté sur les moyens de renforcer les relations d’amitié et de coopération entre les deux pays, et la coordination pour renforcer la congruence existante des deux pays ‘ positions sur les questions régionales et internationales et leurs efforts pour promouvoir des solutions politiques et pacifiques aux crises à la lumière du respect de la légitimité internationale.

Lamamra, accompagné du ministre maltais des Affaires étrangères Evarist Bartolo, a discuté des défis les plus courants dans la région méditerranéenne, tels que la situation en Libye et les perspectives du processus politique pour mettre fin à la crise libyenne.