Algérie : Les Mystères d’une Industrie Touristique Avortée

0
Algérie : Les Mystères d'une Industrie Touristique Avortée

L’Algérie, une terre d’une beauté naturelle exceptionnelle, riche en histoire et en culture, demeure un joyau méconnu du tourisme mondial. Alors que ses voisins, tels que le Maroc et la Tunisie, attirent des millions de visiteurs chaque année, l’Algérie n’a accueilli que deux millions de touristes à la fin de 2019.

Pourquoi ce pays, doté d’un potentiel touristique incroyable, reste-t-il invisible aux yeux du monde ? La réponse à cette question complexe réside en grande partie dans l’histoire politique tumultueuse du pays, ainsi que dans des facteurs plus contemporains.

Un Passé Florissant

Dans les années 1970 et 1980, l’Algérie était en train de développer son industrie touristique naissante. Des navires de croisière débarquaient au port d’Alger, amenant des touristes du monde entier qui étaient fascinés par les ruines romaines et d’autres sites historiques. À cette époque, le pays commençait à rattraper son retard en matière d’infrastructures touristiques.

Cependant, le chemin vers le développement a été jonché d’obstacles. Contrairement au Maroc et à la Tunisie, qui ont obtenu leur indépendance plus tôt, l’Algérie a traversé l’une des luttes pour l’indépendance les plus longues et les plus violentes de l’histoire. La guerre d’indépendance algérienne, qui a duré de 1954 à 1962, a laissé le pays dévasté, tant sur le plan physique que moral.

Pendant les années 1990, l’Algérie a été plongée dans une guerre civile brutale et sanglante, qui a décimé l’industrie touristique émergente. Les étrangers étaient en danger, et l’image du pays en a souffert. Pourtant, 21 ans après la fin du conflit et la répression de l’activité terroriste, l’Algérie est loin d’exploiter son plein potentiel touristique.

Les Barrières Modernes

L’infrastructure touristique algérienne demeure un défi majeur. L’histoire tumultueuse du pays a laissé des cicatrices profondes qui se reflètent dans l’état de ses infrastructures. De plus, le processus de visa est un obstacle majeur pour les visiteurs potentiels.

Alors que de nombreux pays voisins, tels que le Maroc et la Tunisie, n’exigent pas de visa pour une durée limitée pour la plupart des nationalités, l’Algérie maintient une procédure de demande de visa complexe et bureaucratique pour presque tous les visiteurs étrangers. Cette difficulté d’accès décourage de nombreux touristes potentiels.

Bien que des visas à l’arrivée aient récemment été introduits pour certaines régions du pays, les grandes villes du Nord restent soumises à la procédure de demande traditionnelle. Cette disparité renforce le caractère contraignant du processus de demande de visa.

Une Vision Politique

Selon certains observateurs, le gouvernement algérien a choisi de maintenir un système restrictif de visas pour des raisons politiques. En empêchant la libre circulation des étrangers, le régime peut exercer un contrôle plus strict sur sa société.

L’Algérie traverse actuellement une période de répression politique et de contrôle accru, ce qui rend l’ouverture du pays au monde extérieur encore moins probable. Les protestations de 2019, qui ont contesté la candidature d’Abdelaziz Bouteflika à un cinquième mandat présidentiel, ont été suivies d’une période de répression politique accrue.

Un Gâchis Touristique

L’Algérie, avec sa richesse naturelle et culturelle, a tout pour devenir une destination touristique de premier plan. Cependant, son histoire politique tumultueuse, la guerre civile des années 1990 et les obstacles modernes liés aux visas ont entravé son développement touristique.

La question demeure de savoir si l’Algérie choisira de libéraliser son industrie touristique et de permettre au monde de découvrir ses trésors cachés. En fin de compte, cela dépendra des décisions politiques prises par les dirigeants du pays et de leur vision pour l’avenir de l’Algérie en tant que destination touristique.

Article précédentLa France Tourne la Page des Imams Étrangers : Fin de l’Accueil des Imams Algériens en 2024
Article suivantAmine Gouiri à la CAN 2023 : Le Stade Rennais Affiche son Soutien Indéfectible