Le Mouvement de la société pour la paix (MSP), l’un des principaux partis islamistes algériens, a dénoncé vigoureusement dimanche dans un communiqué paru sur son site internet, les citoyens qui ont organisé samedi dernier à Tizi-Ouzou un déjeuner public en plein Ramadhan au nom de la tolérance et de liberté de conscience.

Le parti islamiste que dirige actuellement Abderazak Mokri s’est dit « outré » et affirme  « ne pas comprendre le silence des autorités » face à ce qu’il qualifie « d’acte infâme » et d’une intolérable « atteinte à l’un des piliers de la religion et aux sensibilités des algériens ». Pour le MSP,  ce déjeuner public organisé durant le mois sacré est « une violation des principes et valeurs de la société musulmane ». Cette initiative est qualifiée même de « danger sur la stabilité et la sécurité » de l’Algérie. Le parti islamiste estime que ce rassemblement « n’a rien à voir » avec les libertés publiques et la liberté d’expression, mais « c’est une tentative de provocation bien planifiée contre laquelle il faut réagir avec rigueur ». En dernier lieu, le MSP lance, dans ce communiqué, un appel « à toute les forces politique et à la société civile pour faire face à ces actes de divisions » qu’il faut absolument empêcher, croit savoir le parti islamiste lequel ne manque pas de réclamer aux autorités publiques de protéger la religion musulmane contre toutes « les attaques et comportements blasphématoires ».

 Elyas Nour

Article précédentCrise sanitaire en Algérie / la mesure de confinement de 20H00 à 6h00 réactivée
Article suivantDes centaines d’hectares détruits par des incendies dans plusieurs wilayas de l’Algérie