Apparition de cas de variole du singe : la Russie accuse les États-Unis

0
Advertisement

La Russie accuse les États-Unis d’être à l’origine de l’apparition de cas de variole du singe en soulignant que l’armée américaine disposait de laboratoires biologiques dans les villes nigérianes responsables de la propagation de cette affection.

Citant le commandant des forces de protection radiologique, chimique et biologique des forces armées russes, Igor Kirillov, l’agence de presse russe Sputnik a affirmé que les États-Unis étaient responsables et que ce virus proviendrait probablement des laboratoires de recherches américains situés dans les villes d’Abuja, de Zaria et de Lagos.

Pour le responsable militaire russe, il s’agit d’«une étrange coïncidence qui nécessite une vérification par des spécialistes ».

De son côté, le ministère russe de la Défense a annoncé qu’il disposait d’informations concernant dix projets américains de guerre biologique en cours en Ukraine, expliquant que le pentagone ambitionne de prendre le contrôle mondial de la propagation des maladies infectieuses.

Article précédentLa Cour internationale de contrôle du sport s’apprête à rendre une décision qui pourrait compromettre les projets d’Eto’o
Article suivantAlgérie Meteo: De violents orages dans 12 Wilayas