selmane biden

« Oui, je l’ai lu », a répondu hier mercredi, le président Baiden à des journalistes qui l’ont interrogé sur le fameux rapport de la CIA concernant la liquidation physique du journaliste saoudien Jamal Khashoggi. Sans entrer dans les détails, le président américain a dit qu’il parlera au roi Salmane.    

La Maison-Blanche a annoncé que Joe Biden allait « bientôt » parler pour la première fois au roi d’Arabie saoudite et publier le rapport du renseignement américain.

Interrogés sur un article du site d’information Axios selon lequel le coup de téléphone avec le roi Salmane était prévu ce mercredi avant une publication du rapport jeudi, la porte-parole de la Maison-Blanche Jen Psaki et le président quelques heures plus tard n’ont pas voulu confirmer ce choix du moment.

Le président Biden a d’ores et déjà fait savoir qu’il parlera au roi Salmane plutôt qu’au prince héritier Mohammed ben Salmane, dit « MBS », soupçonné d’avoir commandité l’assassinat Jamal Khashoggi au consulat d’Arabie saoudite à Istanbul, en Turquie.

L’appel « aura lieu bientôt, nous sommes encore en train de programmer le moment précis », a-t-elle dit mercredi devant la presse. Et le « rapport déclassifié » sera également publié « bientôt » par la directrice du renseignement national Avril Haines, a-t-elle ajouté, sans plus de précisions.

Le nouveau président des États-Unis ne s’est pas encore entretenu avec les dirigeants saoudiens, alliés très proches de son prédécesseur Donald Trump au Moyen-Orient. Mais il a fait savoir qu’il parlerait le moment venu au roi Salmane plutôt qu’au prince héritier Mohammed ben Salmane, dit « MBS », interlocuteur privilégié de la diplomatie trumpiste.