Feux de forêts

Revoilà déjà les feux de forets. Même si les températures ne sont pas aussi élevées, plusieurs incendies se sont déclenchés dans des forets provoquant leurs destructions totales ou partielles.

Selon la protection civile, pas moins de 147 hectares ont été détruits en l’espace d’un mois, de la période allant du 1er juin au 3 juillet dernier. Bien évidemment, même si c’est un mauvais début pour la période estivale, il n’en demeure pas moins que cela n’a rien à voir avec le taux de destruction des forets enregistré l’année dernière.

La wilaya de M’sila vient en tête avec 53 hectares détruits. Des  incendies ont détruit de nombreuses récoltes. Selon les chiffres avancés par la protection civile, 330 feux ont détruit 742 hectares de blé, tandis que 8.400 hectares ont été sauvés au moment où 674 hectares d’orge ont été ravagés.

Selon la même source, les incendies ont aussi détruit 7600 arbres fruitiers et 1619 palmiers. La protection civile indique, par ailleurs, que ces incendies sont dus à des «facteurs naturels» et ne sont nullement «d’origine criminelle». Il est sans rappeler que durant l’année dernière, les incendies ont détruit 50.000 hectares de forêts, comme l’a signalé le directeur général des forêts, Mohamed Seghir Noual.

Celui-ci a indiqué, à la fin de l’année, que c’est la première fois, depuis 25 ans, que les dégâts sont aussi élevés. Ceci sans compter, bien évidemment, les incendies ayant ravagés des récoltes. Le directeur général des forêts avait indiqué que si, dans certains cas, l’origine des incendies était criminelle, la plus gros est lié aux températures caniculaires qui avaient sévis durant l’été 2012.

 Elyas Nour

Originally posted 2013-07-14 21:31:11.