Après la visite secrète, l’Algérie augmente ses exportations de gaz vers l’Espagne

0
Algérie Espagne
Advertisement

Mercredi, l’Espagne a de nouveau augmenté ses achats de gaz à l’Algérie via le gazoduc Medgaz, selon les données quotidiennes d’Enagas, cinq jours seulement après le voyage secret effectué par une délégation gouvernementale à Alger, vendredi dernier.

L’Espagne a relevé les achats de gaz à l’Algérie au niveau où ils se trouvaient pratiquement avant la décision du Premier ministre Pedro Sanchez de soutenir le Maroc dans le conflit du Sahara, face à l’Algérie, selon le journal « Ok Diario ».

Selon les données quotidiennes d’Enagas, l’autorité espagnole responsable du gaz, la dernière mise à jour des données le 17 août, cinq jours après la visite secrète, a montré que 304 gigawatts par heure de gaz étaient arrivés en Espagne, contre 292 gigawatts qui avaient été arrivée depuis le 1er août.

Le niveau de gaz arrivant en Espagne par gazoducs est déjà proche du niveau reçu au début de l’année, soit environ 312-314 gigawatts.

Cette augmentation de l’arrivée du gaz algérien coïncide avec l’augmentation des besoins en gaz pour la production d’électricité en Espagne, qui a ralenti ces derniers jours en raison de la baisse des températures et de la reprise de l’énergie éolienne.

le journal « Ok Diario » a révélé qu’une délégation du gouvernement espagnol s’est rendue, vendredi, en Algérie en pleine crise résultant des prix élevés du gaz et des craintes que la Russie ne réduise ses approvisionnements.

L’autorité exécutive espagnole n’a pas confirmé ni annoncé la visite, mais le suivi des mouvements de l’avion officiel Falcon a montré qu’il a atterri vendredi dernier en Algérie vers 13 heures et est resté dans le pays jusqu’après 18 heures, selon le journal.

L’Espagne cherche à réduire ses importations de gaz russe, et les mesures d’économie d’énergie approuvées par le gouvernement espagnol de gauche dans le cadre du plan européen de réduction des importations de gaz russe, notamment en réduisant l’utilisation des climatiseurs, sont entrées en vigueur la semaine dernière dans des endroits qui reçoivent le public en Espagne.

La querelle diplomatique entre l’Algérie et l’Espagne a éclaté depuis que le Premier ministre socialiste, Pedro Sanchez, a décidé en mars de soutenir le plan marocain d’autonomie du Sahara occidental, l’ancienne colonie espagnole, pour mettre fin à une crise diplomatique entre Madrid et Rabat qui a duré environ un an.

Article précédentUn journal espagnol révèle de nouveaux détails sur la vidéo du Roi du Maroc Mohammed VI « ivre » à Paris
Article suivantMétéo Algérie: Vague de chaleur dépassant 42 degrés Celsius dans 9 Wilaya