L’Algérie bloque la route au Maroc, et Tebboune confirme: « Nous corrigerons notre erreur avec la Guinée-Bissau »

0
Abdelmadjid Tebboune Omaro Sissoko Ombalo
Advertisement

Le président Abdelmadjid Tebboune a révélé que l’Algérie est sur le point d’ouvrir une ambassade en Guinée-Bissau, en marge d’une conférence de presse qu’il a eue avec le président de la Guinée-Bissau en Algérie.

Le président Tebboune a déclaré que l’Algérie vise par cette démarche à normaliser les relations bilatérales entre les deux pays.

La visite d’Omaro Sissoko Ombalo intervient à la lumière de la propagande des médias marocains pour le retrait de la Guinée-Bissau du huitième sommet du Forum de coopération Japon-Afrique (TICAD), qui se tient en Tunisie en raison de la participation de la République arabe sahraouie.

A l’issue des entretiens qui les ont réunis à la Présidence de la République, Tebboune a déclaré : « Il y a des circonstances qui ont fait que les deux pays s’éloignent l’un de l’autre, mais à partir de cette visite, les relations entre les deux pays reviendront à la normale.

Il a souligné qu’il est « déraisonnable » que l’Algérie n’ait pas d’ambassade en Guinée-Bissau, ajoutant : « Par conséquent, nous allons corriger cette erreur ».

La Guinée-Bissau sollicite le soutien politique et l’assistance de l’Algérie pour passer la phase de transition en cours dans ce pays. L’ambassadeur de Guinée en Algérie, Hassan Barry, a demandé, lors de sa réception par le président Tebboune le 7 août, d’œuvrer pour aider son pays à surmonter la crise phase de transition actuelle dans le pays.

D’autre part, Tebboune a passé en revue, dans ses propos, les relations historiques qui unissent les deux pays, soulignant que cette visite « nous ramène à l’histoire de l’Afrique et à l’histoire commune entre l’Algérie et la Guinée-Bissau ».

Il a ajouté: « En tant que jeunes à cette époque, nous nous souvenons de la parole de feu Amerel Cabral (l’un des symboles de la résistance au colonialisme) selon laquelle (un musulman doit aller à La Mecque, un chrétien au Vatican et les révolutionnaires en Algérie comme le baiser des révolutionnaires. »

Article précédentAprès le limogeage d’Halilhodzic, Lekjaa s’étonne de la décision du nouvel électeur marocain
Article suivantSignes d’une crise entre le Maroc et les EAU.. Un site émirati interview le président sahraoui Brahim Ghali