Iben al-Dhib

Le poète qatari, Mohamed Al-Ajmi, alias Iben al-Dhib, a été condamné officiellement à 15 ans de prison ferme. Lundi, l’AFP a révélé que la Cour de cassation de Doha a confirmé la peine de 15 ans de prison prononcée en appel contre ce poète qatari « pour un poème jugé critique du régime du Qatar ». 

Son avocat, Me Néjib al-Naïmi, a rappelé que  Mohamed Al-Ajmi avait été arrêté en novembre 2011 pour un poème saluant le Printemps arabe et exprimant l’espoir qu’il s’étende aux monarchies du Golfe. A cause de cette prise de position, il a risqué la prison à perpétuité pour « atteinte aux symboles de l’Etat et incitation à renverser le pouvoir« .

Mais sa peine avait été réduite en appel en février dernier à 15 ans de prison. Son avocat ne décolère pas pour autant et estime que son client est victime « d’un jugement politique et non judiciaire« , a déclaré Me Naïmi qui fut ancien ministre de la Justice du Qatar. Ce dernier, dans une déclaration à l’AFP, a indiqué qu’il espérait « une grâce de l’émir« , cheikh Tamim ben Hamad Al Thani, le dernier recours pour son client qui, a-t-il dit, « croupit en prison depuis deux ans en isolement« .

Originally posted 2013-10-21 18:37:55.