Le pain ordinaire avait disparu des étales de la majorité des boulangeries ces derniers temps, avant de réapparaitre en cette nouvelle année avec une augmentation de prix. L’Organisation algérienne de protection et d’orientation du consommateur et son environnement (APOCE), n’a pas tardé à réagir pour rappeler que ces augmentations sont illégales.   

L’APOCE a tenu à rappeler que le prix du pain ordinaire ne peut varier sans décision gouvernementale. Et d’annoncer que tous les signalements formulés par les consommateurs seront transmis aux organismes de régulation, afin que des mesures soient prises.

Ainsi, la baguette de pain ordinaire est passée de 10 DA, à 15 DA, alors que son tarif officiel est fixé à 7,50 et 8,50 DA.  L’APOCE a également souligné la même matière première subventionnée destinée au pain ordinaire, certaines boulangeries proposent toute une variété de pain pouvant dont le prix peut dépasser les 100 DA.