Un portrait d’Ahmad Khlafi, réalisé en hommage aux victimes algériennes de la répression sauvage des manifestations du 17 octobre 1961a été vandalisé en France. Cette œuvre de street-art a été dégradée et avilie par des figures obscènes.

En France et plus précisément Ivry-sur-Seine (Val-de-Marne), un énième acte raciste a été enregistré et cette fois, c’est la mémoire des victimes de la sauvagerie barbare de la police de Maurice Papon qui a été salie à travers la dégradation du portrait d’Ahmad Khlafi, symbole de ce soulèvement réprimé dans le sang.

L’œuvre avait été réalisée il y a deux mois à l’occasion du soixantenaire de ce massacre perpétré à Paris par la police de Maurice Papon, alors préfet de police. Les auteurs de cet acte de vandalisme perpétré hier samedi ont usé du burin pour effacer l’inscription qui ornait l’œuvre de street-art avant de l’asperger de gouttelettes rougeâtres symbolisant du sang sur le visage et d’y graver un pénis !