BAC 2016. Selon le ministère de l’Education/La coupure des réseaux sociaux était « nécessaire »

0
Advertisement

Le ministère de l’Education signe et persiste : la coupure des réseaux sociaux à l’occasion des examens partiels du concours du baccalauréat était « nécessaire », a estimé le département de Benghabrit dans un communiqué.

« La mesure d’allégement aléatoire et temporaire du flux des réseaux électroniques, rendue nécessaire, était exceptionnelle durant l’examen partiel du baccalauréat », a fait valoir le ministère de l’Education dans ce communiqué. « La situation difficile vécue, lors de l’examen du baccalauréat de mai 2016, par les élèves, la communauté éducative et toute la société a rendu nécessaire que des sacrifices puissent être faits pour nos enfants, afin de leur permettre de passer l’examen dans un climat serein et apaisé, tout en veillant à assurer, scrupuleusement, une réussite par le mérite et une égalité des chances pour tous », a souligné encore la même source.

Par ailleurs, d’ici l’année prochain, le baccalauréat connaîtra des changements radicaux, a promis le ministère de l’Education. »Dès l’année prochaine, seront mis en œuvre des changements radicaux dans l’organisation de l’examen du baccalauréat, changements qui seront en phase avec les évolutions pédagogiques et technologiques », explique-t-on enfin à ce sujet.

Article précédentNouveau succès de l’ANP/ Sept terroristes neutralisés près de Lakhdaria
Article suivantLe changement est une  »obligation historique » (1er secrétaire FFS)