Black Friday en Algérie : Frénésie Shopping et Attentes Contrariées

0
Black Friday en Algérie : Frénésie Shopping et Attentes Contrariées

Le Black Friday, un phénomène commercial international, a pris d’assaut les rues d’Alger. Les Algérois, tout comme le reste du monde, sont tombés sous le charme de cette journée de soldes et de rabais. Nous nous sommes aventurés dans l’un des centres commerciaux les plus prisés de la capitale, Garden City, pour découvrir comment cette tradition américaine a trouvé sa place dans le cœur des consommateurs algériens.

L’Embellie du Black Friday

L’horloge affiche 14h30 lorsque nous atteignons Garden City. Là, devant l’entrée principale, une foule considérable s’est déjà rassemblée. Le parking extérieur est plein à craquer, et les automobilistes désespérés cherchent frénétiquement une place de stationnement. À l’intérieur, les clients sont à l’œuvre, leurs achats ayant commencé tôt pour certains.

En parcourant les différents étages, nous constatons une ambiance inhabituelle. Un employé d’une grande marque nous confie : « D’habitude, les vendredis sont plutôt calmes, mais ce n’est pas le cas aujourd’hui. Il y a une effervescence et une foule inhabituelle. Les ventes ont été en berne ces derniers temps pour diverses raisons, et nous espérons réaliser de bonnes ventes en cette fin d’année pour relancer le marché du prêt-à-porter. »

Les Marques à l’Honneur

Toutes les marques n’ont pas participé au Black Friday, mais celles qui ont offert des réductions allant de 20% à 80% ont attiré l’attention. Parmi elles, on compte Skechers, Clarks, Jack & Jones, Urban Jungle, La Vie en Rose, Etam, Maison 1 2 3, Un jour ailleurs, Benetton Kids, Rabie & Narimane et Antonelle.

D’autres marques se sont contentées de quelques réductions sur des articles spécifiques. Par exemple, Zara a proposé des réductions sur des jeans. Ses concurrents, tels que Pull & Bear, Bershka et Jules, ont choisi de ne pas participer au Black Friday. Cette décision a déçu de nombreux visiteurs, d’autant plus que ces franchises avaient profité de la réouverture de l’importation pour présenter leur nouvelle collection d’hiver.

Kiabi, quant à elle, a créé son propre événement en offrant une réduction de 10% lors du « Bright Friday » (vendredi lumineux). Décathlon, spécialiste de la vente d’articles de sport, a appliqué une réduction de 20% sur le deuxième article le moins cher après un premier achat.

Les Gagnants du Black Friday

Finalement, les grandes marques telles que Zara, Pull & Bear et Bershka ont peut-être été les grandes gagnantes de ce dernier week-end de novembre. Bien que d’autres marques aient attiré de nombreux clients avec des réductions, ceux qui ont profité des promotions ont fini par craquer pour des articles non soldés par les marques susmentionnées.

Un jeune client que nous avons interrogé l’a confirmé : « Je suis venu pour le Black Friday et j’ai bénéficié de quelques réductions. Cependant, j’ai également acheté des vêtements non soldés. Je voulais faire de bonnes affaires, mais finalement, j’ai succombé et j’ai acheté des articles au prix fort. Ils nous ont bien eus… (rire). »

L’Importance des Approvisionnements

La disponibilité des produits importés a joué un rôle clé dans le succès du Black Friday en Algérie. Les différents rayons se sont remplis après le déblocage de l’importation pour les franchises. C’est seulement après cette normalisation que le secteur a repris des couleurs.

Cependant, tous les clients n’ont pas été satisfaits de leurs achats. Certains ont regretté le manque de choix et de réductions chez certaines marques. Un père de famille accompagné de sa femme et de leurs deux enfants a déclaré : « Nous nous attendions à avoir plus de choix, mais toutes les marques n’ont pas joué le jeu et proposé des réductions. Nous avons fait quelques achats, mais nous espérons que les soldes d’hiver seront plus intéressantes. »

Attente des Soldes d’Hiver

Si certains consommateurs étaient satisfaits de leurs achats, d’autres attendent avec impatience les soldes d’hiver, prévues pour janvier. Les soldes d’hiver sont un événement attendu par les familles et les passionnés de shopping, et ils espèrent que ces soldes offriront davantage de choix et de réductions.

En conclusion, le Black Friday a pris son envol en Algérie, attirant une foule enthousiaste de chasseurs de bonnes affaires. Cependant, toutes les marques n’ont pas participé à cette frénésie commerciale, ce qui a laissé certains consommateurs sur leur faim. L’avenir réserve-t-il plus d’opportunités de shopping et de bonnes affaires ? Les soldes d’hiver seront le prochain rendez-vous, et les attentes sont élevées. En attendant, les Algérois continuent de chercher les meilleures affaires et de suivre la tendance mondiale du Black Friday.

Article précédentLe Pétrole en Perte de Vitesse : Les Marchés en Suspens avant la Réunion Cruciale de l’Opep+
Article suivantProtection des Services de Sécurité en Algérie : Abderrachid Tebbi Explique ses Amendements au Code Pénal