Campagne agressive du Maroc contre le président de la CAF pour son admiration envers la candidature de l’Algérie à l’organisation de la CAN 2025

    0
    président de la Confédération africaine de football (CAF), Patrice Motsepe

    La presse marocaine mène actuellement une campagne acharnée contre le président de la Confédération africaine de football (CAF), Patrice Motsepe. La raison de cette campagne est l’admiration qu’il a exprimée envers la candidature de l’Algérie pour l’organisation des Nations africaines 2025.

    Les médias marocains espéraient que la compétition serait attribuée au Maroc, grâce à l’influence du président de l’Université royale marocaine, Fouzi Lakjaa, et du lobby marocain au sein de la CAF.

    Les relations entre Lakjaa et Motsibi se sont tendues après que l’équipe nationale marocaine ait retiré sa participation au championnat CHAN, qui s’est tenu en Algérie. Lakjaa était très en colère contre les déclarations de Motsepe, dans lesquelles il a félicité l’Algérie pour l’organisation du championnat continental, considérant cela comme une trahison envers Lakjaa  si l’Algérie remportait l’organisation des Nations africaines 2025.

    Le site Internet de l’équipe nationale marocaine a dénoncé la prise de décisions unilatérales par Patrice Motsepe, provoquant ainsi la colère du lobby marocain au sein de l’Union africaine.

    Les membres de la CAF ont également exigé que Motsepe prenne des mesures contre l’Algérie, en raison de la crise provoquée par la délégation marocaine et son refus de se conformer aux décisions souveraines, empêchant les compagnies aériennes marocaines d’entrer dans l’espace aérien algérien.

    Le journaliste algérien Mohamed El Wadhi a révélé sur sa page Facebook que l’Union africaine subissait une forte pression de la part du Maroc pour remporter l’organisation de Cannes 2025. Il a appelé la Fédération algérienne de football et la diplomatie algérienne à intervenir rapidement pour préserver leurs intérêts.

    Le journaliste algérien Yassine Maaloumi a également déclaré que la position de Motsepe était en danger et que des choses sérieuses se passaient au Kef.

    Patrice Motsepe avait révélé directement sa volonté d’organiser l’Algérie pour Cannes 2025 lors de sa visite d’inspection des équipements spéciaux en juillet dernier, au cours de laquelle il avait rencontré le président Abdelmadjid Tebboune. Les déclarations du sud-africain signifient qu’un accord a été trouvé entre la CAF et l’Algérie pour accueillir le championnat continental, tout en donnant des garanties pour remporter l’organisation.

    L’Union africaine a reporté à une date ultérieure l’annonce du pays hôte des Nations Africaines 2025, qui devait se tenir au Maroc en marge de la conclusion de la Coupe du Monde des Clubs. La campagne médiatique lancée par les médias marocains contre Patrice Motsepe risque donc de se poursuivre jusqu’à l’annonce officielle de la décision de l’Union africaine.

    Article précédentLa situation sociale instable au Maroc double les chances de l’Algérie d’organiser la Coupe d’Afrique 2025
    Article suivantLe Roi du Maroc Mohammed VI exposé à une Gripe en pleine crise diplomatique