CAN 2024 : La Mauritanie se Voit en Outsider Face à l’Algérie, mais Reste Réaliste

0
CAN 2024 : La Mauritanie se Voit en Outsider Face à l'Algérie, mais Reste Réaliste

Algérie Foot: L’excitation monte à l’approche de la Coupe d’Afrique des Nations 2024 en Côte d’Ivoire, où les équipes nationales rivaliseront pour décrocher le titre tant convoité. Parmi les participants, l’Algérie et la Mauritanie se retrouveront dans le même groupe. Dans une interview accordée à RFI, Amir Abdou, le sélectionneur de la Mauritanie, partage son point de vue sur le tournoi, son équipe, et les défis qui les attendent.

L’Algérie, le Favori Incontesté

Lorsqu’on lui demande de désigner le favori de la compétition, Amir Abdou ne mâche pas ses mots : « Le favori, c’est l’Algérie, 100 fois, il n’y a pas photo. » Cette affirmation catégorique dépeint clairement la position des Fennecs en tant qu’équipe à battre. L’Algérie, actuelle championne d’Afrique, bénéficie d’une équipe talentueuse et d’une réputation solide dans le monde du football.

L’entraîneur mauritanien poursuit en mentionnant que d’autres équipes, comme le Burkina Faso, sont également des concurrents redoutables avec une présence constante en quart de finale ou en demi-finale de la CAN. Pour la Mauritanie, l’objectif est clair : jouer les trouble-fêtes et éviter les déceptions des éditions précédentes.

Un Bilan en Dents de Scie

Amir Abdou revient sur le bilan de la Mauritanie lors des dernières éditions de la CAN. Il rappelle les difficultés rencontrées par l’équipe, qui n’a remporté aucun match lors des deux dernières compétitions. Cette situation a conduit à des critiques et à des désillusions pour les supporters mauritaniens.

L’objectif principal de la Mauritanie lors de la CAN 2024 est de se défaire de cette mauvaise réputation en affrontant des équipes de renom. Les joueurs aspirent à créer des surprises et à accéder aux huitièmes de finale, dépassant ainsi les attentes de ceux qui doutent de leur capacité à briller dans un tournoi aussi prestigieux.

Le Défi des Binationaux

Lors de l’interview, Amir Abdou évoque également la question des binationaux, une pratique courante dans le football international. À l’instar de l’Algérie, qui a construit une équipe avec un mélange de joueurs d’origine algérienne vivant à l’étranger et de joueurs locaux, la Mauritanie a envisagé une approche similaire.

Cependant, Abdou admet que la Mauritanie n’a pas réussi à convaincre la majorité des binationaux ciblés de rejoindre son équipe. Il souligne que la proximité géographique de la Mauritanie avec le Sénégal et le Mali, ainsi que la préférence naturelle des joueurs pour ces équipes, ont compliqué les choses. Les joueurs choisissent généralement de représenter leur pays d’origine ou celui de leur famille, ce qui a placé la Mauritanie en bas de la liste des priorités pour de nombreux binationaux.

Les Ambitions et les Réalités

La Mauritanie aborde la CAN 2024 avec des ambitions de dépassement de soi et de rédemption après des années de performances décevantes. Malgré l’optimisme affiché par Amir Abdou, il est conscient des défis qui attendent son équipe, notamment la présence de poids lourds du football africain comme l’Algérie.

La compétition sera l’occasion pour la Mauritanie de prouver qu’elle peut rivaliser avec les meilleures équipes du continent. Les joueurs espèrent créer des moments mémorables pour leur pays et faire taire les critiques. Dans le monde du football, où l’imprévisibilité est souvent la norme, tout est possible, et c’est ce qui rend la CAN 2024 si captivante pour les supporters du continent africain.

Article précédentRamy Bensebaini et Soolking : Entre Fête à Dubai et Controverses sur la Palestine
Article suivantCAN 2023 : L’Équipe d’Algérie se Prépare à un Tournoi International en Mars avec des Adversaires de Taille