C’est ainsi qu’elle s’est enfuie en Tunisie. Nouveaux développements dans l’affaire Amira Bouraoui

    0
    Amira Bouraoui

    L’exfiltration  de la militante Amira Bouraoui vers Paris via la Tunisie continue de faire des vagues. Le juge d’instruction du Conseil judiciaire de Constantine a rendu une ordonnance de placement en détention provisoire de quatre prévenus et de placement d’un prévenu sous contrôle judiciaire.

    Selon un communiqué émis par le Conseil judiciaire de Constantine, des informations ont été reçues par les services de sécurité le 8 février 2023, selon lesquelles la dénommée Amira Bouraoui avait quitté illégalement l’Algérie, malgré une ordonnance judiciaire lui interdisant de quitter le territoire national. Une enquête a alors été ouverte et les suspects ont été traduits devant la justice.

    Les enquêtes ont révélé que la personne concernée avait quitté le territoire national de manière illégale, avec l’aide d’un réseau criminel organisé pour faire passer des migrants, y compris un chauffeur de taxi illégal, un employé au poste frontière et d’autres personnes, avec la complicité d’un journaliste, d’un de ses proches et de sa mère.

    Cinq suspects ont été déférés devant le parquet spécialisé du pôle pénal le 19 février 2023, selon la même source. Des accusations de formation d’association malfaisante, de sortie illégale du territoire national et de trafic de migrants par un groupe criminel organisé ont été portées.

    Le juge d’instruction a ordonné la mise en détention provisoire de quatre prévenus et le placement sous contrôle judiciaire d’un autre prévenu après avoir interrogé les suspects.

    Ces développements dans l’affaire Amira Bouraoui montrent que les autorités algériennes prennent très au sérieux les cas de contrebande de personnes et de trafic d’êtres humains. La lutte contre ces crimes reste une priorité absolue pour le gouvernement, et les suspects impliqués dans de tels actes seront poursuivis en justice avec la plus grande fermeté.

    Article précédentUn terroriste franco-libanais arrêté à l’aéroport Houari Boumediene pour activités d’espionnage
    Article suivantLa situation sociale instable au Maroc double les chances de l’Algérie d’organiser la Coupe d’Afrique 2025