Cheikh Abou Abdessalam n’est plus

0
Advertisement

Cheikh Djaafar Oulfaki connu sous le nom de « Abou Abdessalam », membre de la Commission ministérielle de la fatwa, est décédé mardi matin à l’âge de 76 ans, des suites d’une crise cardiaque, a-t-on appris du ministère des Affaires religieuses et des Wakfs.

Né le 02 décembre 1946 à Akbou (Béjaia), le défunt a appris le Coran dans la mosquée de son village natal, avant d’obtenir une licence en langue et littérature arabes, pour poursuivre ensuite ses études en post-graduation.

Feu Abou Abdessalam a occupé plusieurs postes au niveau du ministère des Affaires religieuses et des Wakfs, dont celui de directeur d’orientation et des rites, de directeur de l’orientation religieuse et de l’enseignement coranique et de directeur de la formation et du perfectionnement, et contribué à la formation des cadres de l’éducation et de l’enseignement universitaire. Il a également animé de nombreuses conférences dans les maisons de jeunes, les instituts de formation et les manifestations scientifiques avec le Haut Conseil islamique (HCI), ainsi que la Semaine nationale du Saint Coran.

Le regretté était connu pour ses précieuses contributions et participations aux émissions de Télévision et de Radio, dont les plus célèbres sont « Fatawa Ala Al moubacher » (prêches en direct) sur la Radio-Coran et « Fatawa Ala Hawaa » diffusée à la Télévision algérienne, en sus de la traduction du Saint Coran en langue amazighe.

Article précédentSpéculation : 23 personnes présentées devant le procureur du pôle antiterroriste
Article suivantAutomobile : le MEDEF intéressé par le marché algérien