Les avantages du dispositif de conventionnement du médecin traitant, englobant la mise en œuvre du système du tiers payant, le nouveau dispositif utilisant le système de carte Chifa ainsi que les honoraires des médecins généralistes et spécialistes conventionnés, ont été soulignés dans un document de la Caisse nationale des travailleurs salariés (CNAS) rendu public lundi. Pour les médecins généralistes conventionnés, la consultation médicale et les prestations liées au suivi et à la coordination des soins sont rémunérés à 250 DA, est-il mentionné dans ce document du ministère ayant couronné une Journée d’information sur le dispositif de conventionnement du médecin traitant et dont l’APS a reçu une copie.

Ces montants sont majorés de 20 à 50% dans les situations de prescription de médicaments dont le prix est égal ou inférieur au tarif de référence de remboursement ou de médicaments fabriqués localement, ce qui porte respectivement les montants des consultations généralistes à 300 et 375 DA.
A cela s’ajoute un service honoraire de 250 DA par assuré, versé au médecin généraliste par l’organisme de sécurité sociale au titre de son activité de prévention, explique la même source.

Pour les médecins spécialises, la consultation médicale et les prestations liées au suivi et à la coordination des soins sont rémunérés à 400 DA. Ces montants, ajoute le document, sont également majorés de 20 à 50% dans les situations de prescription de médicaments dont le prix est égal ou inférieur au tarif de référence de remboursement ou de médicaments fabriqués localement, ce qui porte respectivement les montants des consultations à 480 et 600 DA. A cela s’ajoute un service honoraire de 400 DA versé au médecin spécialiste par l’organisme de sécurité sociale au titre des protocoles de suivi et de soins qu’il propose pour les assurés sociaux souffrant de maladies chroniques.

Selon le document, certains actes essentiels de diverses spécialités (autres que les consultations) ont été intégrés au système tiers payant dans le cadre du dispositif du médecin traitant. Il s’agit du fond d’œil, l’audiogramme, de l’exploration fonctionnelle respiratoire, la fibroscopie, la rectoscopie et coloscopie, l’électrocardiogramme et l’échocardiographie, les frottis cervico-vaginaux, les échographies obstétricales et l’électroencéphalogramme.

Pour ce qui est de la carte Chifa, il est mis gratuitement à la disposition du médecin conventionné une clé de professionnel de la santé et un logiciel d’exploitation (ChifaMed). Le médecin conventionné qui reçoit une formation gratuite de la Sécurité social pour l’utilisation de ce logiciel, bénéficie aussi de la maintenance gratuite assurée par la CNAS des instruments permettant l’utilisation du système Chifa. Ces mesures entrent dans le cadre de la poursuite du programme de développement du système de sécurité sociale dont l’un des axes majeurs est l’amélioration continue de la qualité des prestations des organismes de sécurité sociale, l’élargissement du système tiers payant (dispense de l’avance des frais), souligne le document.

Le dispositif de conventionnement du médecin traitant permet notamment une meilleure organisation du recours du système d’offre de soins, une amélioration du suivi médical des assurés sociaux et de leurs ayant droit ainsi que le développement d’un partenariat médecins-sécurité sociale pour la promotion de la qualité des soins et de la prévention de la rationalisation des dépenses de santé.

Pour ce qui est nouveau dispositif utilisant la carte Chifa, il permet à l’assuré notamment de choisir un médecin généraliste conventionné comme médecin traitant de famille, le recours à un médecin spécialiste sur orientation du médecin généraliste et le développement d’actions de prévention.

APS

Originally posted 2010-10-05 12:07:21.