Combien de Devises Pouvez-vous Vraiment Transporter en Algérie sans Déclaration ?

0
Combien de Devises Pouvez-vous Vraiment Transporter en Algérie sans Déclaration ?

Chaque année, la question de la somme en devise autorisée à être transportée depuis et vers l’Algérie sans déclaration douanière suscite de vives interrogations. L’année 2024 ne fait pas exception, avec de nombreux voyageurs nationaux et étrangers se demandant si la législation concernant le montant en devises autorisé pour les voyageurs a évolué. Dans cet article, nous allons examiner de près cette question cruciale et démêler le vrai du faux.

La Réglementation des Devises : Une Préoccupation Pour les Voyageurs

Lorsqu’il s’agit de voyager depuis ou vers l’Algérie, la réglementation sur la somme en devises que l’on peut transporter est au cœur des préoccupations des voyageurs. Qu’il s’agisse de partir ou de rentrer dans le pays par voie aérienne, maritime ou terrestre, la déclaration douanière est une étape incontournable.

Bien que la plupart des voyageurs soient familiers avec la procédure en vigueur, de nombreuses questions subsistent quant à d’éventuels changements de la législation par rapport à l’année précédente. Pour l’année 2024, de nombreux internautes se demandent si la Loi de finances a introduit des modifications concernant la somme en devise à transporter sans déclaration. La réponse est catégorique : non. Aucun changement n’a été apporté en ce sens par la Loi de finances 2024, qui a été adoptée par le Parlement et signée le 24 décembre par le chef de l’État Abdelmadjid Tebboune.

Quel Montant en Devise Est Autorisé sans Déclaration en 2024 ?

En conséquence, les voyageurs doivent toujours respecter les règles existantes concernant le montant en devises autorisé pour les entrées et sorties d’Algérie. Les Douanes algériennes rappellent que l’importation et l’exportation de devises matérielles sont soumises à une déclaration obligatoire auprès de leurs services.

Ainsi, tout voyageur de nationalité étrangère doit déclarer les devises exportées ou importées si leur montant dépasse 5000 euros ou l’équivalent dans d’autres devises, comme l’indique le site des Douanes algériennes. Pour les voyageurs de nationalité algérienne, cette limite est fixée à 1000 euros ou l’équivalent dans d’autres devises.

En ce qui concerne les voyageurs non-résidents, ils sont autorisés à transporter une somme de 7500 euros, ainsi que tout montant couvert par une autorisation de change délivrée par la Banque d’Algérie. Cependant, ils doivent présenter un reçu bancaire attestant du change d’une partie ou de la totalité du montant en devises (si celui-ci dépasse les 1000 euros) déclaré à l’entrée du territoire national, conformément aux directives des Douanes algériennes.

Pour les voyageurs résidents, si le montant transporté est supérieur à 7500 euros ou l’équivalent dans d’autres devises, une autorisation de la Banque d’Algérie est nécessaire. Si la somme est inférieure ou égale à 7500 euros ou l’équivalent, un avis de débit bancaire est requis, comme l’expliquent les Douanes algériennes.

La Clarté sur les Règles des Devises

En 2024, la législation sur les devises en Algérie reste inchangée par rapport à l’année précédente. Les voyageurs, qu’ils soient nationaux ou étrangers, doivent continuer à se conformer aux règles établies par les Douanes algériennes concernant les montants en devises autorisés pour les entrées et sorties du pays.

Il est essentiel de se tenir informé des exigences douanières en vigueur afin d’éviter tout désagrément lors de vos voyages. Les règles sur les devises sont conçues pour garantir la transparence et la légalité des transactions internationales. En tant que voyageur, il est de votre responsabilité de respecter ces règles et de déclarer les montants en devises conformément à la législation en vigueur. En fin de compte, la clarté sur ces règles contribue à faciliter les voyages et à renforcer la sécurité des transactions financières internationales.

Article précédentSarah Rivens : L’Écrivaine Algérienne qui a Ébranlé les Best-Sellers en France en 2023
Article suivantCalendrier 2024 en Algérie : Les Jours Fériés et Aïds Qui Rythmeront Votre Année