Crise en Israël : Benyamin Netanyahou et la Chute de l’Invincibilité Militaire

0
Crise en Israël : Benyamin Netanyahou et la Chute de l'Invincibilité Militaire

Une attaque surprise menée par le Hamas secoue Israël, mettant en lumière ses vulnérabilités

L’attaque surprise menée par les combattants palestiniens du Hamas a ébranlé Israël comme jamais auparavant, avec un bilan humain tragique en un temps record. Certains osent même comparer ces pertes à la Shoah, soulignant que, peut-être, il n’y a jamais eu autant de morts juifs en une seule journée, même pendant le massacre massif des Juifs par l’Allemagne nazie pendant la Seconde Guerre mondiale. Le dernier bilan officiel fait état de plus de 900 Israéliens tués, civils et militaires confondus, plus de 2800 blessés, et 130 otages palestiniens capturés.

L’Armée Israélienne Défaite

L’armée israélienne, réputée tout-puissante et supérieure à toutes les autres forces régionales réunies, a été humiliée en étant attaquée à l’intérieur de ses propres frontières par un groupe de combattants palestiniens déterminés, qualifiés de « terroristes » par les médias israéliens et leurs soutiens occidentaux. Des soldats, des officiers supérieurs et même des civils ont été capturés et emmenés à Gaza, où ils pourraient servir de monnaie d’échange. Israël, malgré ses services de renseignement et d’espionnage de renommée mondiale, n’avait rien anticipé.

Un Tournant Historique pour la Cause Palestinienne

Ces événements pourraient marquer un tournant historique pour la cause palestinienne, alors que les débats en Israël se poursuivent et que les hostilités ne montrent aucun signe d’apaisement. Bien que des représailles soient envisagées, avec notamment la possibilité de réoccuper Gaza près de deux décennies après son évacuation en 2005, l’attention se tourne également vers les causes profondes de cette situation.

Benyamin Netanyahou Sous le Feu des Critiques

Benyamin Netanyahou, actuel Premier ministre d’Israël, est pointé du doigt comme le principal responsable de cette crise. Ayant cumulé un total de 16 années à la tête du gouvernement israélien depuis 1996, il est aujourd’hui désigné comme le responsable de ce qui arrive. Le journal israélien Haaretz le désigne même comme l’unique responsable, car il n’a laissé aucune chance à la paix.

L’Obsession de Netanyahou pour Empêcher la Création d’un État Palestinien

Benyamin Netanyahou est arrivé au pouvoir pour la première fois trois ans après la signature des accords d’Oslo en 1993, des accords prometteurs entre Yasser Arafat et le travailliste Yitzhak Rabin. C’est à la suite de l’assassinat de Rabin en 1995 par un extrémiste juif opposé aux accords d’Oslo que Netanyahou lui a succédé. Ces accords d’Oslo ont instauré l’Autorité palestinienne, avec l’objectif à long terme de créer un État palestinien. C’est précisément cette perspective qu’a entrepris de contrecarrer Netanyahou tout au long de ses années au pouvoir.

Un Gouvernement d’Annexion et de Dépossession

Le dernier gouvernement qu’il a constitué en décembre dernier est considéré comme le plus à droite de l’histoire d’Israël. Il comprend les éléments les plus extrémistes de la classe politique israélienne, tels que Bezalel Smotrich et Itamar Ben-Gvir. Netanyahou dirige un gouvernement d’annexion et de dépossession, qui nuit chaque jour un peu plus à la solution à deux États.

Un Jeu Dangereux

Pendant ses différents mandats (1996-1999, 2009-2021 et depuis décembre 2022), Benyamin Netanyahou a tout fait pour rendre impossible la solution à deux États, que la communauté internationale soutient unanimement. Cette obsession l’a conduit à jouer un jeu dangereux, dont Israël paye aujourd’hui le prix.

La Division Encouragée entre Gaza et la Cisjordanie

L’actuel Premier ministre a également contribué à encourager la division entre la bande de Gaza et la Cisjordanie, affaiblissant l’unité palestinienne, qui est pourtant une étape cruciale vers la création d’un État palestinien.

Le Renforcement du Hamas

Le paradoxe réside dans le fait qu’Israël a contribué involontairement à renforcer le Hamas, un mouvement considéré comme extrémiste. En encourageant sa création et en le classant ultérieurement comme une organisation terroriste, Israël a réussi à discréditer l’Autorité palestinienne et à justifier une politique de colonisation et de répression.

Un Résultat Pathétique

Aujourd’hui, malgré le rejet d’Israël par le Hamas, ce dernier est devenu un acteur incontournable de la scène palestinienne. Les actions du Hamas du 7 octobre dernier, ainsi que le nombre impressionnant d’otages qu’il détient, le propulsent au rang de maître du jeu sur la scène palestinienne. Dans ce conflit Israël semble avoir perdu.

Article précédentÉgypte : Lancement de la Préparation pour les Matchs Amicaux Contre la Zambie et l’Algérie
Article suivantMaroc : La Contestation de la Normalisation avec Israël S’amplifie