Dbeibah annonce l’intention de la Libye d’ouvrir une ligne portuaire avec l’Algérie

0
Dbeibah tebboune
Advertisement

Algérie Libye: Le chef du gouvernement intérimaire libyen d’union nationale, Abdel Hamid Dbeibah, a annoncé que son pays envisageait d’ouvrir une ligne portuaire le reliant à l’Algérie.

Lors de l’ouverture de l’ exposition « Made in Algeria » qui s’est tenue dans la capitale, Tripoli, Dbeibah s’est engagé, dans un discours, à prendre des mesures particulières pour renforcer les efforts de coopération économique et commerciale avec l’Algérie, notamment en ce qui concerne les tarifs douaniers et la reprise des vols entre les deux pays.

Il a également exprimé son engagement à parvenir à des arrangements clairs et pratiques avec la partie algérienne pour faciliter la circulation entre les deux pays.

En plus de faciliter les procédures de transport de marchandises et d’établir des projets industriels et d’investissement dans tous les aspects, qu’il s’agisse d’infrastructures, d’énergie, de fabrication, de services et d’échange de marchandises entre les deux parties.

Le même responsable a salué le fait que Libyen Airlines est le transporteur officiel de l’activité des produits algériens à Tripoli.

« Les chambres de commerce et d’industrie des deux pays poursuivent leurs efforts pour créer un partenariat fort entre les secteurs privés algérien et libyen, malgré les circonstances que traverse la Libye, qui perturbent ce projet depuis plus d’un an et un moitié », a déclaré Abdel Hamid al-Dbeibah.

Le chef du gouvernement intérimaire a estimé que le partenariat économique entre la Libye et l’Algérie soutiendra l’économie des pays africains voisins, et que l’organisation de zones franches entre les deux pays en fera des sources de bien et de développement au profit des deux pays. peuples.

Le porte-parole a appelé les entreprises et hommes d’affaires libyens à se diriger vers le marché algérien et à discuter des opportunités d’investissement.

Les passages terrestres entre les deux pays sont toujours fermés, dans le cadre des mesures du gouvernement algérien pour faire face au virus Corona, et c’est le cas du transport aérien, qui n’a pas encore repris.

Article précédentDéclassifier les archives du massacre de la Seine implique de Gaulle dans l’assassinat d’Algériens
Article suivantLe gaz algérien est en danger pour ces raisons