Décès du Général à la Retraite Hocine Benhadid : Un Hommage de la Nation Algérienne

0
Décès du Général à la Retraite Hocine Benhadid : Un Hommage de la Nation Algérienne

Le général à la retraite Hocine Benhadid, une figure majeure de l’Armée de Libération Nationale (ALN) et fervent opposant au régime de l’ancien président Abdelaziz Bouteflika, s’est éteint le dimanche 1er octobre 2023 à l’âge de 79 ans. Son décès a été causé par plusieurs fractures de la hanche et de graves maladies chroniques. La vie de Benhadid a été marquée par des périodes de détention, des révélations sur des scandales politico-financiers, et un engagement indéfectible envers ses convictions.

Un Parcours Marqué par l’Opposition au Régime de Bouteflika

Le général Hocine Benhadid était l’un des opposants les plus farouches au régime de l’ancien président Abdelaziz Bouteflika. Il a été emprisonné à deux reprises en raison de ses révélations sur des scandales politico-financiers qui ont secoué l’Algérie. En 2015, il a été incarcéré pour la première fois, puis en mai 2019, il a été placé sous mandat de dépôt pour ce qu’on a qualifié d' »atteinte au moral de l’armée ». Ses déclarations accusant le général Gaïd Salah d’être « à la solde de l’étranger » ont suscité de vives réactions.

En janvier 2020, Hocine Benhadid a finalement été libéré après plusieurs mois de détention, mais son engagement dans la vie politique algérienne n’a pas faibli. Ses positions critiques envers le régime et ses appels à la réforme ont continué à résonner au sein de la société algérienne.

Un Hommage Présidentiel en 2022

En août 2022, le général à la retraite Hocine Benhadid, aux côtés de deux autres généraux à la retraite, Mohamed Lamine Mediène, surnommé « Toufik », et Khaled Nezzar, tous trois également emprisonnés pendant le règne de feu Gaïd Salah, ont été honorés par le président de la République, Abdelmadjid Tebboune.

Cet hommage présidentiel a été perçu comme un geste de reconnaissance envers ces anciens militaires qui ont marqué l’histoire de l’Algérie par leur engagement et leurs positions courageuses. C’était également une étape symbolique dans le processus de réconciliation nationale et de reconnaissance des différentes voix qui ont contribué à l’évolution politique du pays.

Le décès du général Hocine Benhadid marque la fin d’une époque et rappelle l’importance de son rôle en tant qu’opposant au régime de Bouteflika. Sa vie a été jalonnée de moments de lutte, de persévérance et de détermination en faveur de ses convictions. L’hommage rendu par le président Tebboune en 2022 témoigne de la complexité de la scène politique algérienne et de la volonté de reconnaître les contributions de figures clés, même celles qui ont été en opposition avec les autorités. La disparition de Benhadid laisse derrière lui un héritage indélébile dans l’histoire politique de l’Algérie.

Article précédentBourses d’études gratuites pour les Algériens en Espagne : Une Opportunité d’Étude à l’Étranger
Article suivantJSK : Christian Gourcuff en lice pour remplacer Youcef Bouzidi ?