blank

À la fin du match amical ayant opposé hier jeudi, la sélection algérienne des locaux et son homologue du Togo, le sélectionneur Madjid Bougherra a eu à s’exprimer sur la démission du président de la Fédération algérienne de football (FAF) Charaf-Eddine Amara. 

Selon Bougherra, la démission de Amara n’a aucune répercussion sur l’équipe. « La démission du président de la FAF n’a pas d’effet que ce soit sur les joueurs ou sur l’entraineur », a-t-il dit. Et d’ajouter : « Amara nous a fourni tous les moyens nécessaires pour travailler. »

Il convient, cependant, de souligner que le président de la FAF avait annoncé sa démission jeudi 31 mars. Une démission non consommée, puisque Charaf-Eddine Amara a ensuite annoncé qu’il restait aux commandes de la FAF jusqu’à la tenue de l’assemblée générale pour officialiser sa démission et s’assurer du départ de la totalité des membres du bureau fédéral, dont une partie, fait, selon lui, de la résistance en essayant de se maintenir, voir prendre du galon.

Article précédentBordj Bou Arreridj / trois morts, dont un nourrissant dans l’effondrement d’une bâtisse
Article suivantRéouverture des stades : une « fake news », selon le ministère de la Communication