Diplomatie Énergétique : L’Algérie et l’ONU Travaillent Main dans la Main pour l’Afrique

0
Diplomatie Énergétique : L'Algérie et l'ONU Travaillent Main dans la Main pour l'Afrique

Alger, Algérie – La diplomatie algérienne poursuit sa course effrénée avec une réunion importante au ministère de l’Énergie et des Mines. Le ministre en charge, Mohamed Arkab, a accueilli mardi la Conseillère spéciale du Secrétaire général de l’ONU pour l’Afrique, Mme Cristina Duarte, pour discuter des voies de renforcement de la coopération entre l’Algérie et l’ONU dans le domaine crucial de l’énergie.

Cette rencontre, qui s’est tenue en présence de hauts cadres du ministère, a mis en avant les efforts conjoints visant à améliorer l’approvisionnement énergétique de l’Afrique en électricité. L’objectif ultime est d’améliorer le bien-être des citoyens africains et de promouvoir le développement durable sur le continent.

L’Algérie : Un Acteur Majeur de l’Énergie en Afrique

Lors de cette réunion, le ministre Mohamed Arkab a présenté un aperçu des programmes de développement du secteur de l’énergie en Algérie. Il a souligné les avancées dans les domaines de la production, du transport et de la distribution de l’électricité. Il a également mis en exergue l’engagement de l’Algérie à réaliser l’interconnexion des réseaux d’électricité avec d’autres pays africains, notamment après l’enregistrement d’un excédent de production d’électricité.

M. Arkab a insisté sur le fait que l’Algérie est parmi les pionniers en ce qui concerne la couverture électrique et l’approvisionnement en énergie des citoyens. La couverture électrique du pays atteint désormais 99%, et les besoins en produits pétroliers sont satisfaits sur tout le territoire national.

L’Algérie au Service de l’Afrique

Le ministre a également souligné la disposition permanente de l’Algérie à renforcer ses relations et à accompagner les pays africains dans le domaine de l’énergie. Cette démarche s’inscrit dans le cadre des orientations du Président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, visant à accroître le volume des échanges et à renforcer la coopération avec les États africains.

Pour concrétiser cet engagement, M. Arkab a affirmé que toutes les conditions sont réunies, grâce aux expertises acquises par le groupe Sonelgaz, qui a réussi, avec les moyens nationaux, à réaliser des centrales électriques, des liaisons de transport, des centres secondaires d’électricité, des réseaux d’électrification et de distribution, ainsi que la fabrication d’équipements en Algérie.

Le ministre a également souligné que l’Algérie continuera à soutenir et à accompagner les pays africains, avec lesquels elle partage de nombreux points communs, notamment dans le domaine de la formation à travers les établissements et instituts du secteur de l’énergie, du développement des compétences, et de l’échange d’expériences et d’expertises.

Cette réunion promet de renforcer davantage les liens entre l’Algérie et l’ONU, tout en contribuant au développement de l’Afrique et à la promotion de l’accès à l’énergie pour tous les citoyens du continent. La diplomatie algérienne continue de briller sur la scène internationale, avec un engagement fort envers le bien-être des peuples africains.

Article précédentL’Arrivée Imminente des Véhicules Fengon de DFSK en Algérie : Quelle Révolution Automobile?
Article suivantLa Banque Mondiale Débloque 20 Millions de Dollars en Aide d’Urgence pour Gaza