La situation épidémiologique s’est sensiblement dégradée ces derniers jours avec des statistiques inscrites sur une courbe ascendante. Rien que pour la journée de vendredi, 831 cas de contamination ont été enregistrés.  Selon le directeur de l’institut Pasteur d’Algérie, le Dr Fawzi Derrar, toutes les options sont posées pour tenter de maitriser la situation, y compris un retour aux mesures de confinement.

Intervenant ce samedi sur les ondes de la radio régionale de Sétif, le Dr Derrar a indiqué que « toutes les options sont actuellement sur la table, y compris un retour à un confinement total ou partiel dans certaines régions », rapporte ce samedi 10 juillet 2021, la Radio locale Sétif.

Concernant la dégradation de la situation sanitaire,  i a indiqué que les choses se compliqueront davantage dans deux semaines avec un pic des contaminations.

La courbe connaitra une tendance baissière par la suite, a-t-il expliqué, tout en soulignant qu’un respect strict des mesures barrière est essentiel pour freiner la propagation du virus.

S’agissant de la campagne de vaccination,  le Dr Derrar a exprimé son incompréhension quant au refus des Algériens de se faire vacciner.

« Je n’ai pas compris pourquoi les Algériens n’acceptent pas la vaccination », a-t-il dit, tout en précisant que certains espaces de vaccination au niveau de la capitale sont totalement déserts.