En raison de la position de Mahrez et d’autres piliers…Belmadi s’inquiète et une révolution à venir dans l’équipe nationale Algérienne

0
Advertisement

Algerie Foot: L’électeur national, Djamal Belmadi, est en bonne position pour examiner le recensement des « verts » et la possibilité de passer en revue plusieurs cartes en prévision des rencontres en Guinée et au Nigeria fin septembre, d’autant plus que l’occasion s’offre à opérer une véritable révolution qualitative en prévision de la suite des qualifications pour la « CAN », et fixer désormais la feuille de route vers les éliminatoires de la Coupe du monde 2026, au vu de l’éventualité de l’enrôlement de plusieurs noms lourds que réservé plus tôt, comme Houssem Aouar, Yacine Adli, Charqi, Amoura et d’autres.

De nombreux observateurs s’accordent sur le statut divergent des joueurs de l’équipe nationale dans les différents championnats européens, et alors que plusieurs noms se distinguent d’une manière qui s’est rencontrée et sont candidats à une saison positive qui leur permet d’assurer leur préparation aux prochains défis de la équipe nationale, d’autres noms sont confrontés à des problèmes de gros, que ce soit sur le plan de la compétition ou même d’un point de vue administratif, avec pour preuve que plusieurs joueurs sont en état de chômage.

même temporaire, sous la forme du premier gardien Mbolhi, qui est revenu au cauchemar de ne pas trouver d’équipe avec qui poursuivre la marche lors de la nouvelle saison, et les mots s’appliquent au défenseur Ben Ayada, qui n’a pas précisé sa destination puisque sa carrière en championnat s’est arrêtée Le Tunisien, tandis que le capitaine Riyad Mahrez a fait un début difficile en Premier League anglaise, ce qui peut réduire son poids dans son équipe et affecter sa position dans l’équipe nationale, en particulier à la lumière des options à venir dont les « verts » pourraient être renforcés, ce qui le rend inévitable pour y remédier Le plus tôt possible afin de convaincre Guardiola d’éviter les scénarios problématiques qui souvent l’ai poursuivi plus tôt, notamment au début de sa carrière professionnelle avec Manchester City.

D’autre part, il y a plusieurs noms qui ont donné une bonne impression qui peuvent leur permettre de continuer la marche à partir d’une bonne position dans les différents championnats européens dans lesquels ils sont actifs, au premier rang desquels se trouve la Ligue française, qui comprend environ 16 joueurs algériens, dont le dernier est le meilleur buteur Islam Slimani, qui a rejoint Brest Club, c’est ce qu’il nomme pour former un duo important avec Youssef Belaili, qui a jusqu’à présent joué positivement, accompagné de Kibla, tandis que l’actif national les éléments du Nice Club connaissent un autre visage.

A l’heure où le Quatuor Nice Delors, Brahimi, Atal et Boudaoui attendent encore confirmation, pour convaincre l’équipe du démenti lors des prochaines stations officielles, alors que de nombreux noms sont attendus pour dire leur mot après le départ réussi, à l’instar de Ben Sabaini, un militant de la Ligue allemande, qui a bien commencé la saison et ne s’est pas contenté de participer à la dernière rencontre contre le Bayern pour cause de maladie, où il a disputé plusieurs matchs et contribué à des résultats positifs qui ont permis à son équipe Borisia München Glad Bach d’être sixième place, et Adam Ounass est dans une situation « difficile » avec son équipe, Napoli, où il a finalement décidé de rester dans le club pour une saison.Une autre pour être libre de toute obligation à la fin de la saison et choisir l’équipe appropriée pour lui.

Ramez Zerrougui est également en bonne position en Eredivisie après que son équipe a adhéré à ses services, refusant de lui permettre de changer d’ambiance, tandis que des éléments actifs du Golfe ont exprimé leur désir de kidnapper les projecteurs, emmenés par Yassine Brahimi, qui espère une nouvelle réconciliation avec Belmadi, comme Bounedjah, Belfodil et d’autres noms.

Force est de constater que le mois de septembre sera une occasion importante pour la plupart des éléments nationaux de revoir leurs papiers afin qu’ils soient à la hauteur des ambitions de l’entraîneur Jamal Belmadi, qui mise sur une page sérieuse et positive, surtout à la lumière de le report de la suite des matches qualificatifs pour la « CAN », qui fait des pays de la Guinée et du Nigeria une occasion importante d’essayer plusieurs joueurs.Et miser sur d’autres noms qualifiés de lourds, notamment ceux qui rejoignent pour la première temps, sous la forme de Hossam Awar, Adli, Ait Nouri, Gweiri, Sharqi et autres, qui donneraient un caractère de compétition à des postes clés, et à tout moment avoir à cœur de pallier les diverses lacunes qui coûtent cher à l’équipe nationale. Ce qui l’a empêché de quitter « Cannes 2022 » dès le premier tour, sans parler de l’empêcher d’être en Coupe du monde au Qatar.

Article précédentManchester City: La situation de Mahrez devient plus ambiguë pour ces raisons
Article suivantRapport : L’Espagne paie la facture de gaz la plus chère de son histoire