En raison d’une mesure fiscale jugée « fatale » : les pharmaciens s’apprêtent à entrer en grève

0

Le président du Syndicat national algérien des pharmaciens d’officine (SNAPO), Messaoud Belambri, a annoncé que les pharmaciens observeront une journée de grève nationale en date du 16 janvier, tout en précisant qu’il s’agit d’une grève ouverte dont le but est de dénoncer ce que le syndicat a qualifié d’ « acharnement fiscal » contre les pharmaciens de la wilaya de Guelma.

Dans un post publié sur la page Facebook du syndicat, le bureau national annonce son soutien au mouvement de grève qui va être observé par les pharmaciens de la wilaya de Guelma du 14 au 16 janvier prochain pour dénoncer un «acharnement continu et abusif exercé a l’encontre des pharmaciens d’officine de Guelma les sommant de payer des montants faramineux et non justifiés de la part de l’administration des impôts ».

Le SNAPO compte également d’observer une journée de grève à l’échelle nationale et a exprimé ses craintes de voir ces mesures fiscales s’élargir à toutes les régions du pays.

Selon le syndicat, l’instauration d’une telle mesure fiscale risquerait de mettre en situation de banqueroute toutes les pharmacies du pays.

Article précédentAlgérie Télécom : l’espace client virtuel enrichi par de nouvelles fonctionnalités
Article suivantSociété : Rezig mène son offensive contre les produits arborant les couleurs arc-en-ciel