« Espionner la France pour le Mossad » .. Les services de renseignement français sont en colère contre leur homologue marocain

0
Mohammed VI
Advertisement

Les relations entre le Royaume du Maroc et l’entité israélienne sont devenues une source d’inquiétude pour de nombreux pays, comme la France, qui est devenue inquiète pour le Maroc, qui ne refuse plus la demande d’Israël, notamment en matière d’espionnage.

Le journaliste du journal « Le Figaro », Georges Malbrunot, a révélé à une source au sein des services secrets français, l’existence de quelques tensions entre ces derniers et les services secrets marocains.

Les mêmes sources ont indiqué que la raison de la colère des services de renseignement français était due au travail de certains juifs marocains, en France, en tant qu’espions pour les services de renseignement du Mossad.

La source du renseignement français a confirmé que cette affaire ne passera pas inaperçue.

George Malbrunot a souligné que le rapprochement remarquable entre le Royaume du Maroc et Israël est devenu inquiétant à Paris, qui a exprimé sa crainte d’intensifier la coopération entre Rabat et Tel-Aviv à ses dépens.

Forbidden Stories avait précédemment révélé qu’un service de sécurité marocain avait ciblé les numéros du président français Macron pour espionner en utilisant le programme israélien « Pegasus ».

Comme précédemment, les médias ont parlé de la pénétration de l’occupation sioniste dans les téléphones des ministres français.

L’espionnage à l’aide de logiciels espions israéliens a été effectué sur le ministre de l’Éducation Jean-Michel Blanquer, la ministre de la Cohésion territoriale du ministère de l’Intérieur Jacqueline George, le ministre de l’Agriculture Julian Dinormondi, ainsi que le ministre du Logement Emmanuel Wargon, en plus du ministre des Affaires étrangères Sébastien Lucornu.

Ce n’est pas la première fois que le Maroc est accusé d’espionner des responsables, des journalistes et des militants, puisque des médias ont récemment accusé les autorités marocaines d’avoir piraté le téléphone du Premier ministre espagnol Pedro Sanchez en utilisant le programme israélien Pegasus.

Article précédentHadj 2022 : Tebboune fait une ristourne aux hadjis en subventionnant le billet
Article suivantAlgérie Météo: De violents orages dans 12 Wilayas