visa france

La France a drastiquement réduit le nombre de visas délivrés aux Algériens, mais également aux Marocains et aux Tunisiens. Ainsi, 50% des demandes sont systématiquement refluées aux Algériens et aux Marocains.

« C’est une décision drastique, c’est une décision inédite, mais c’est une décision rendue nécessaire par le fait que ces pays n’acceptent pas de reprendre des ressortissants que nous ne souhaitons pas et ne pouvons pas garder en France », a justifié le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal, mardi 28 septembre, lors de son passage sur les ondes de cette Europe 1.

Le président français macron a donc décidé de réduire de 50% le nombre de visas délivrés aux Algériens et aux Marocains et de 30% pour la les Tunisiens. Il s’agit d’une contre-mesure visant à contraindre les autorités de ces pays à reprendre les sans-papiers expulsés de France.

S’agissant de la durée de cette mesure, Gabriel Attal a expliqué qu’elle avait été « décidée il y a quelques semaines » et « va être mise à exécution » pour « pousser les pays concernés à changer de politique et accepter de délivrer ces laissez-passer consulaires ».