France : La montée de l’extrême-droite et le virage de l’immigration

0
France : La montée de l'extrême-droite et le virage de l'immigration

La France est à un tournant majeur de son histoire politique, alors qu’elle s’apprête à valider une nouvelle loi sur l’immigration qui porte l’empreinte de l’extrême-droite.

Dans un contexte marqué par la montée des attaques contre les musulmans, cette loi suscite des interrogations quant à la direction que prend le pays sur les questions d’identité, d’immigration et de politique étrangère.

Le triomphe des idées de l’extrême-droite

L’extrême-droite française jubile après l’adoption de cette loi par les deux chambres du Parlement. Marine Le Pen, à la tête du Rassemblement national, a même revendiqué une « victoire idéologique » pour son parti, dont le programme sur l’immigration a largement influencé les amendements qui ont durci le texte.

Cette victoire idéologique ne surprend guère les observateurs de la scène politique française, car depuis plusieurs années, le courant anti-immigration exerce une pression croissante sur la classe politique en général. Même les partis de la majorité présidentielle et la droite dite républicaine, jusqu’ici hésitants, ont fini par adopter des positions similaires, sous l’impulsion du succès électoral de l’extrême-droite. C’est ce que les politologues appellent le « triomphe des idées de l’extrême-droite ».

Le virage de l’immigration

François Hollande, ancien président de la République, a déclaré de manière incisive : « Macron et le gouvernement n’ont pas pris les voix du Front national, mais ont pris ses idées. » Cette affirmation souligne à quel point les positions de l’extrême-droite ont infiltré la politique française.

Le Rassemblement national, en obtenant des concessions régulières, a réussi dans sa démarche de dédiabolisation et de normalisation, entreprise sous l’impulsion de Marine Le Pen. Le vote du 19 décembre a marqué un tournant puisque le RN a voté en faveur d’un texte conforme à son programme.

L’extrême-droite aux portes du pouvoir

Symboliquement, l’extrême-droite est peut-être déjà au pouvoir en France. Sur les questions d’identité, d’immigration, et même de politique étrangère, ce courant semble dicter la marche à suivre dans le pays. La position de la France, jugée plus favorable à Israël qu’aux Palestiniens dans le conflit au Moyen-Orient, en est un exemple frappant.

Le choix de l’extrême-droite française de soutenir Israël, malgré son passé antisémite, révèle les véritables motivations de son discours anti-immigration. L’immigration indésirable en France est principalement issue du monde musulman, notamment du Maghreb, sous prétexte de protéger l’identité française contre une prétendue islamisation.

La loi récemment adoptée semble répondre à cette vision, avec le soutien du Rassemblement national et des Républicains, dont les positions sont similaires à celles de l’extrême-droite. Cependant, cette orientation n’est pas sans conséquences ni pour la France ni pour le reste du monde.

Un virage inquiétant pour la France et l’Europe

L’Europe assiste à la montée d’un courant extrémiste et antimusulman, déjà au pouvoir en Italie et récemment élu aux Pays-Bas. La France, en tant que puissance nucléaire et membre permanent du Conseil de sécurité de l’ONU, a une influence mondiale considérable.

Cependant, le virage pris par la France suscite des inquiétudes. Au lieu de s’attaquer efficacement à l’immigration clandestine, la nouvelle loi risque de décourager l’immigration légale et qualifiée, indispensable au rayonnement international de la France. Les mesures qualifiées de « dures » ne font que créer des obstacles supplémentaires pour les étrangers légaux, compromettant ainsi le dynamisme économique du pays.

Le dilemme de la France

Agnes Byzun, ancienne ministre de la Santé, résume bien la situation en déclarant : « Au lieu de s’attaquer à l’immigration clandestine, on en vient à réduire l’attractivité de notre pays pour les étrangers légaux. » Les clandestins, eux, se moquent des lois, qu’elles soient restrictives ou non.

Marine Le Pen, finaliste des deux dernières élections présidentielles, a augmenté son nombre de voix en 2022 par rapport à 2017. Elle dispose désormais d’un potentiel accru pour les élections de 2027. En d’autres termes, la route vers la victoire est grandement ouverte pour l’extrême-droite.

La France se trouve à un moment critique de son histoire politique, alors qu’elle embrasse des politiques inspirées par l’extrême-droite sur l’immigration. Ce virage soulève des questions fondamentales sur l’avenir du pays en matière d’identité, d’immigration et de politique étrangère.

Alors que l’extrême-droite gagne du terrain en France et en Europe, il est essentiel que la France, en tant que nation de grande envergure, réfléchisse sérieusement aux conséquences de ses choix politiques. Le défi réside dans la recherche de solutions qui concilient les préoccupations légitimes en matière d’immigration avec la préservation des valeurs de tolérance, d’ouverture et de respect des droits fondamentaux. La France a une longue histoire de lutte pour la liberté et les droits de l’homme ; il est crucial de ne pas perdre de vue ces principes dans ce moment crucial de son histoire politique.

Article précédentMohammed El Amine Amoura : L’Étoile Montante du Football Européen
Article suivantManipulation à Disney : Quand les Dessins Animés Deviennent une Arme Idéologique