France: Malgré l’interdiction, des milliers manifestent à Paris en solidarité avec Gaza

0
France: Malgré l'interdiction, des milliers manifestent à Paris en solidarité avec Gaza

Défiant une interdiction formelle des autorités françaises, des milliers de manifestants se sont rassemblés dans les rues de Paris ce samedi 28 octobre pour exprimer leur solidarité envers Gaza. 

La marche pacifique, qui visait à montrer un soutien au peuple palestinien, a été marquée par une forte présence policière, particulièrement sur la place emblématique de la Bastille, au cœur de la capitale.

Les manifestants, qui ont malgré tout réussi à défiler dans d’autres quartiers parisiens, ont brandi des drapeaux palestiniens et chanté des slogans de solidarité avec Gaza, scandant notamment « Gaza, Gaza, Paris est avec vous ». Outre les citoyens engagés, des représentants locaux et élus ont également rejoint les rangs de cette manifestation, certains arborant des écharpes aux couleurs du drapeau français.

L’opposition française prend une position claire en condamnant l’agression israélienne, contrairement au gouvernement d’Emmanuel Macron. Il est important de noter que la France a fait partie des 14 pays qui ont voté « non » lors d’une résolution aux Nations Unies, proposant une « cessation immédiate, durable et continue des hostilités conduisant à un cessez-le-feu ».

Plusieurs politiciens français de l’opposition ont vivement condamné les récents bombardements menés par Israël sur Gaza, des attaques sans précédent ayant eu lieu la semaine dernière. Parmi les critiques les plus notables figurent Olivier Faure, le secrétaire général du Parti socialiste français, qui a déclaré sur une plateforme de médias sociaux : « Le piège se referme. La réponse est devenue une vengeance. Alors que Gaza étouffe sous les bombes et la privation, les colons avancent en Cisjordanie. La France et l’Europe doivent dire qui elles sont et exprimer fermement une solution pour la paix. Cessez-le-feu ! »

Jean-Luc Mélenchon, leader du mouvement « La France Insoumise », connu pour son soutien au mouvement « Hamas » en tant que force de résistance, a exprimé une position encore plus ferme, déclarant sur les médias sociaux : « Un massacre de masse a lieu à Gaza. Les puissances refusent d’imposer un cessez-le-feu. Cette période de l’histoire restera à jamais une honte pour les criminels qui la commettent, pour ceux qui les soutiennent sans condition et pour ceux qui l’ont permise, et pour ceux qui craignent de protester. »

Nathalie Arthaud, ancienne candidate à la présidence française et porte-parole du parti « Lutte ouvrière », a également commenté les événements en cours à Gaza. Elle a souligné : « Au moment où l’armée israélienne détruit Gaza, les colons israéliens s’occupent de la Cisjordanie et augmentent le nombre de colonies. Et les grandes puissances complices refusent d’imposer un cessez-le-feu. » Le débat autour de la situation à Gaza continue donc de diviser les autorités françaises et l’opposition, reflétant la complexité et la polarisation entourant la question palestinienne au sein du pays.

Article précédentDécès d’Eliette Loup : Hommage à une Militante et Amie de la Révolution Algérienne
Article suivantMission Impossible : Le Maroc Face à la Cour Européenne