Trois jeunes comparaitront devant la cour d’assises des mineurs de Lyon, à partir de demain lundi, pour avoir torturé à mort un Algérien de 28 ans et diffusé la vidéo de leur ignoble forfait.  

Les faits remontent à l’année 2019, l’année durant laquelle le corps du jeune algérien originaire de Mostaganem avait été découvert pieds et poings liés et mutilé d’une soixantaine de coups de couteau, dans un appartement du quartier de la Croix-Rousse à Lyon.

Les bourreaux étaient trois mineurs âgés de 17 ans et deux de 18 ans ayant fini par être arrêtés en Espagne, a rapporté Ouest-France, précisant que l’auteur de la vidéo avait quant à lui été livré à la police en octobre 2019 par une autre victime ayant elle aussi fait l’objet d’acte de torture.

À l’origine de cette tragique histoire, un différend entre les bourreaux et la victime à propos d’un Smartphone.

Article précédentAugmentation du prix du gaz algérien exporté vers l’Espagne / elle sera « légère », selon une ministre espagnole
Article suivantAbou Abdellah Ghoulam : « Les terroristes capturés récemment sont des personnes qui ont été fourvoyés »