Gaza sous les Feux de l’Aggression, tandis que les Médias Marocains Regrettent le Report du Sommet du Néguev

0
Gaza sous les Feux de l'Aggression, tandis que les Médias Marocains Regrettent le Report du Sommet du Néguev

La normalisation des relations entre le Maroc et Israël a été une source de préoccupations profondes pour de nombreux observateurs du monde arabe. La récente agression contre Gaza a exacerbé ces inquiétudes, tandis que les médias marocains semblent s’éloigner des préoccupations communes aux pays arabes et islamiques, se concentrant plutôt sur un événement appelé le « Sommet du Néguev ».

Au lieu de s’attarder sur les crimes sionistes contre le peuple palestinien, certains médias marocains se lamentent sur le report de cet événement. Cette situation révèle des facettes inattendues de la normalisation.

La Déconnexion des Préoccupations

Le sommet du Néguev est devenu une source de discorde dans les médias marocains. Au lieu de condamner les agressions israéliennes, ces médias se plaignent de la perturbation de l’opération « Déluge d’Al-Aqsa » menée par la résistance palestinienne, qui a impacté le « Sommet du Néguev ». Cette préoccupation est frappante, notamment dans des publications comme « Hespress », qui a publié deux articles en deux jours, se lamentant de la perte du sommet. Cela souligne une grave déconnexion entre les médias contrôlés par le régime marocain et les préoccupations du peuple marocain.

« Sommet du Néguev » : Une Conférence de la Normalisation

Le « Sommet du Néguev » est une conférence qui s’est tenue pour la première fois en Israël en mars 2022, avec la participation de ministres des Affaires étrangères de plusieurs pays arabes, dont le Maroc.

Ce sommet cristallise les inquiétudes croissantes quant à la normalisation entre le Maroc et Israël. Les médias marocains, au lieu de se pencher sur les graves problèmes de la région, se concentrent sur le destin incertain de cette réunion controversée.

La Fracture Entre le Régime et le Peuple

Ce phénomène révèle un écart alarmant entre le régime marocain, ses élites politiques et médiatiques, d’une part, et le peuple marocain, d’autre part. Le peuple marocain demeure attaché à ses valeurs élevées, notamment la solidarité avec les victimes de l’agression sioniste contre les Palestiniens. La normalisation semble avoir des répercussions non seulement sur les relations diplomatiques, mais aussi sur l’éthique journalistique.

En conclusion, la normalisation avec Israël suscite des inquiétudes légitimes, mais il est essentiel de se concentrer sur des questions fondamentales telles que les droits humains et la justice au lieu de s’égarer dans des querelles diplomatiques. Les médias marocains ont un rôle crucial à jouer dans la défense des valeurs et des intérêts de leur peuple.

Article précédentLe Forum des Pays Exportateurs de Gaz : Une Vision d’avenir pour l’Énergie
Article suivantConflit à Gaza : La Destruction de la Maison d’Abu Ubaida, Porte-Parole des Brigades Al-Qassam