Eddy Mitchell

Invité de Canal +, le chanteur populaire français Eddy Mitchell est revenu sur la guerre d’Indépendance et la libération de l’Algérie.

Une petite bombe. C’est ce qu’a lâchée le chanteur français Eddy Mitchell sur le plateau de « Clique », l’émission présentée par Mouloud Achour et diffusée sur Canal + le samedi midi.

Le site de média Jeanmarcmorandini.com s’est procuré en exclusivité l’interview d’Eddy Mitchell, qui ne sera diffusée que demain à 12H10. Dans cet entretien, le crooneur français raconte un épisode de la guerre d’Algérie, qu’il a lui-même vécu au début de sa carrière : « J’ai vu des choses en tant que civil quand j’ai été chanté là-bas.

J’ai vu des choses absolument sordides. A Oran, il y avait une grande promenade. Des Européens jetaient des Arabes comme ça par dessus la jetée. On se demandait pourquoi ? La veille, il y avait eu deux petits Européens qui avaient été égorgés par des Arabes ».

« Qui dit colonisé, dit esclavage »

Et d’enfoncer le clou : « La France doit des excuses à l’Algérie. La France a été un pays colonial. Qui dit colonisé, dit esclavage ».

Rappelons qu’Eddy Michtell évoquait déjà en chanson en 1987 la guerre d’Algérie quand il chantait « Soixante, soixante deux ».

Regardez l’extrait vidéo exclusif ici

Originally posted 2013-11-15 14:30:56.

Article précédentRevue de presse. L’Algérie est riche mais pas rassurée
Article suivantEconomie informelle/ Tebboune avoue l’impuissance de l’Etat