L’activiste politique Rachid Nekkaz est atteint d’un cancer. Selon le coordinateur national de son parti (non agréé) et son avocat, l’état de santé du détenu s’est gravement détérioré. Nekkaz est en détention préventive depuis plus d’un an.  

Ainsi, souffre d’un début de cancer de prostate, mais également d’un kyste au foie.

La même source a fait savoir que malgré une santé en déliquescence, Nekkaz est déterminé à entamer « une grève de la faim, à partir du 19 février. Jusqu’au 19 mars, et ce, en hommage au défunt président assassiné, Mohamed Boudiaf, qui avait observé une grève de la faim, avec un seul rein, en solidarité avec les 19 000 détenus emprisonnés par la France ». ,