Israel inflige des sanctions à une entreprise algérienne

0
Le ministre israélien de la Défense Benny Gantz
Advertisement

Algérie Israël: Le ministre israélien de la Défense, Benny Gantz, a annoncé l’imposition de nouvelles sanctions à 20 personnes et organisations, dont une société algérienne, accusées de soutenir le mouvement « Hamas » .

Selon le Times of Israel, le ministre de la Défense de l’ entité sioniste allègue que la société algérienne « Cedar » soutient le mouvement de résistance islamique « Hamas » avec d’autres sociétés arabes.

Le Groupe Cedar est l’une des plus importantes entreprises algériennes dans le domaine du fer et de l’acier et dispose de 7 branches dans la production de barres d’armature, de plaques d’acier et de tuyaux.

Selon un communiqué publié par le bureau de Gantz, repris par le Times of Israel, le Hamas, selon lui, a des investissements d’une valeur de centaines de millions de dollars par le biais d’entreprises arabes.

Le journal a révélé, selon un communiqué du ministre israélien de la Défense, que ces entreprises sont dans les secteurs de l’immobilier et des infrastructures au Soudan, en Turquie, aux Émirats arabes unis, en Arabie saoudite et en Algérie.

Pour mémoire, la visite du chef du bureau politique du Mouvement de résistance islamique « Hamas », Ismail Haniyeh, en Algérie et sa participation au défilé militaire de l’armée algérienne ont fait un événement international.

Le président Abdel Majid Tebboune a également réuni le président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas et le chef du bureau politique du Hamas, Ismail Haniyeh, lors d’une rencontre qualifiée d’historique.

Des responsables israéliens ont affirmé, dans des déclarations au journal hébreu, que le rapprochement entre l’entité sioniste et le Royaume du Maroc pourrait conduire à un rapprochement entre l’Algérie et le Mouvement de la résistance islamique.

Le journal hébreu, Israel Hayom, a publié un rapport dans lequel il était déclaré que la poignée de main entre Haniyeh et Abbas avait suscité un grand intérêt en Israël.

Les responsables hébreux craignaient que les dirigeants du « Hamas » ne se rapprochent de l’Algérie, qui pourrait les embrasser à la place de la « Turquie », ont-ils déclaré.

Il est à noter que l’Algérie a annoncé, plus tôt, son adoption d’une initiative visant à unir les partis palestiniens.

Article précédentL’Allemagne accepte d’exporter de nouveaux armes vers l’Algérie
Article suivantThe Royal Palace react to the controversial video of the King of Morocco Mohammed VI drunk in Paris