Je voulais dire le dialogue entre les Sahraouis et les Marocains.. Raissouni clarifie sa déclaration concernant le Djihad à Tindouf

0
Raissouni
Advertisement

Algérie Maroc: Le chef de l’Union internationale des savants musulmans, Ahmed Abd al-Salam al-Raisouni, a déclaré que ses déclarations précédentes avaient été mal interprétées dans la manière et le contexte dans lesquels elles avaient été prononcées.

Ahmed Abdel Salam Raissouni a ajouté dans un enregistrement audio diffusé par le site Internet Al-Youm 24 Al-Maghraby qu’il parlait d’un point de vue historique et scientifique, et non en tant qu’homme politique ou président de l’Union internationale des savants musulmans.

Le porte-parole a expliqué que ses paroles sur Tindouf visaient à ouvrir le dialogue entre les Sahraouis et leurs frères marocains pour résoudre leurs différends et mettre fin au conflit créé par le colonialisme, comme il l’a dit.

Il a décrit les Sahraouis vivant à Tindouf comme des détenus, soulignant que si l’Algérie lève le siège sur eux, ils retourneront dans leur patrie, selon lui.

Raissouni a appelé l’Algérie et le Maroc à ouvrir la porte au dialogue pour surmonter les divergences entre les deux pays.

Quant à la Mauritanie, Raissouni a affirmé qu’il reconnaît sa souveraineté et son indépendance, tout comme son pays, ne considérant son précédent discours sur sa subordination au Maroc que comme un discours historique.

Le secrétaire général de l’Union internationale des savants musulmans, Ali Mohieddine Al-Karra Daghi, a révélé hier à la chaîne internationale Al-Jazeera, que Raissouni fera des explications dans lesquelles il présentera ses excuses aux Algériens et aux Mauritaniens.

Le porte-parole a également annoncé que Raissouni, dont la présidence expire après des mois, ne se représentera pas à la présidence de la Fédération.

On ne sait pas si la déclaration de Raissouni sur le site Internet marocain est la clarification voulue par Qara Daghi, ou si une autre déclaration sera publiée aujourd’hui, mercredi, sur le site Internet officiel de la fédération.

Il est à noter que les déclarations du président de l’Union internationale des savants musulmans ont suscité un grand mécontentement en Mauritanie et en Algérie, obligeant le syndicat à tenir une réunion urgente, ce qui a conduit Raissouni à quitter la présidence après des mois.

Article précédentEN: Houssem Aouar et Yacine Adli sont officiellement sur la liste de Belmadi. Quelle est la vérité de l’actualité ?
Article suivantL’Arabie Saoudite ouvre un hôtel 5 étoiles pour s’occuper des chats