blank

Le juge du tribunal de Bir Mourad Raïs (Alger) a prononcé sa sentence à l’encontre de l’ancien gendarme Mouhamed Abdallah. Ce dernier a écopé d’une peine de six ans de prison, assortie d’une amende.  

Poursuivi, entre autres, pour « publication de fausses nouvelles »,  « distribution de tracts portant atteinte à l’intérêt national », et « atteinte à la vie privée », Mohamed Abdallah a donc été condamné à une peine de six ans de prison ferme, assortie d’une amende de 100 000 DA à l’issu de on procès.

Lors de l’audience précédente, le procureur de la République avait requis une peine de dix ans de prison, assortie d’une amende de 500 000.

Il convient de souligner que l’ancien gendarme était sous le coup d’un mandat d’arrêt international depuis le mois de mars 2021. En aout dernier, il a été remis aux autorités algériennes par leurs homologues espagnoles.

Article précédentVidéo-choc / le parlement ukrainien publie une vidéo simulant le bombardement de Paris
Article suivantDisponibilité des viandes durant Ramadan / le ministère du Commerce rassure