Kamel Rezig : « La filière du cosmétique est passée de filière importatrice à exportatrice »

0
industrie cosmétique

L’industrie cosmétique en Algérie se transforme rapidement d’une filière importatrice à une filière exportatrice, grâce aux mesures prises par le gouvernement pour réduire la facture des importations.

Selon le ministre du Commerce, Kamel Rezig, 84 opérateurs ont commencé à exporter divers produits cosmétiques vers 37 pays, pour une valeur totale de 2 millions de dollars en 2022.

Ces chiffres impressionnants ont été annoncés lors de l’inauguration de la première édition du Salon international des cosmétiques « Cosmetica Algeria 2023 », qui se tient actuellement au Palais des expositions. Le ministre a salué les efforts des opérateurs pour se développer rapidement en tant que filière exportatrice, en particulier dans les domaines de la savonnerie, des produits corporels et de la parfumerie.

M. Rezig a également souligné les grandes perspectives pour l’avenir de l’industrie cosmétique en Algérie, affirmant que la filière devrait accéder aux marchés africains et asiatiques d’ici cinq ans. Pour atteindre cet objectif ambitieux, il a encouragé les opérateurs à conclure des partenariats internationaux pour capitaliser sur leur savoir-faire.

La loi d’investissement en Algérie a créé un climat favorable pour ces partenariats, ce qui devrait stimuler la croissance de l’industrie cosmétique en 2023. La première édition du Salon « Cosmetica Algeria 2023 » est une occasion unique pour les exposants algériens et étrangers de se rencontrer, de partager leur expertise et de renforcer leur réseau.

Au-delà de l’aspect économique, le développement de l’industrie cosmétique en Algérie est un signe positif de la diversification de l’économie du pays. Les efforts du gouvernement pour réduire la dépendance aux importations et développer les industries locales sont un élément clé de la stratégie de développement économique de l’Algérie.

Article précédentEmmanuel Macron accuse des partis français d’entraver les relations avec l’Algérie
Article suivantUn joueur expatrié abandonne le Maroc et préfère l’Algérie