La CEDEAO au secours du Maroc pour achever le gazoduc avec le Nigeria en 2047

0
Advertisement

Le Maroc a signé un protocole d’accord avec la CEDEAO et le Nigeria pour achever le gazoduc entre Rabat et Abuja d’ici 2047.

Les médias internationaux ont rapporté que le Maroc, le Nigeria et les pays d’Afrique de l’Ouest ont signé jeudi un protocole d’accord pour la construction d’un gazoduc de 5 660 kilomètres, qui sera construit par étapes au cours des 25 prochaines années.

Le mémorandum a été signé à Rabat par la directrice générale de l’Office marocain des hydrocarbures et des minéraux Amina Benkhadra, le représentant de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDIAO) Sediko Duka et le PDG de la compagnie pétrolière nigériane Melle Kolo Kyari.

Selon un communiqué conjoint de la société nigériane, du bureau marocain et de la Communauté des Etats de l’Afrique de l’Ouest, « le gazoduc sera installé le long des côtes de l’Afrique de l’Ouest, du Nigeria au Maroc ».

Il a précisé que « le gazoduc sera relié au gazoduc Maghreb-Europe et au réseau gazier européen ».

Le 2 juin, la Nigerian Petroleum Company a conclu un accord avec la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest, pour construire un gazoduc entre le Nigeria et le Maroc.

Selon les experts, outre les obstacles financiers, le passage d’un gazoduc à travers des terres disputées telles que les terres désertiques est en réalité impossible, en plus de l’absence de toute expérience marocaine dans le domaine de l’industrie gazière.

Pour référence, la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest a été créée le 25 mai 1975, avec son siège dans la capitale nigériane, Abuja, et concernée par le développement de l’économie dans la région de l’Afrique de l’Ouest.

Le groupe comprend 15 pays : Bénin, Burkina Faso, Cap-Vert, Côte d’Ivoire, Gambie, Ghana, Guinée, Guinée-Bissau, Liberia, Mali, Niger, Nigeria, Sénégal, Sierra Leone et Togo.

le ministre nigérian de l’Energie résout la polémique sur les deux gazoducs avec l’Algérie et le Maroc

Le 8 septembre 2022, le ministre nigérian de l’Énergie, Timber Silva, a résolu la controverse sur le gazoduc transsaharien avec l’Algérie, le deuxième projet avec le Maroc et l’avancement des deux projets.

Dans une interview accordée à Al-Sharq News Channel, Silva a déclaré : « L’Algérie a achevé la construction d’un réseau de gazoducs sur son territoire, qui s’étendra du Nigeria au Niger pour le transporter vers l’Europe, et nous avons achevé 70 % du gazoduc. au Nigéria. »

Le ministre a expliqué que d’ici deux ans, le Nigeria serait en mesure de démarrer les opérations de construction du pipeline reliant le Nigeria à l’Algérie en passant par le Niger, appelé pipeline transsaharien.

Quant au gazoduc passant par le Maroc ; Silva a précisé qu’il en était encore au stade de l’étude de faisabilité.

Timber Silva a poursuivi en disant : « Au cours de cette décennie, nous nous concentrons sur le développement des ressources gazières, et une grande partie ira en Europe. Nous construisons un gazoduc qui s’étend jusqu’en Europe via l’Algérie, et nous sommes en partenariat avec l’Algérie pour construire un gazoduc qui transportera notre gaz directement vers l’Europe. »

Article précédentVidéo | Andy Delort présente ses excuses aux Algériens avant son retour attendu en équipe nationale algérienne
Article suivantGestion du palais d’El-Mouradia: ce n’est plus comme avant, selon l’APS