La Chine envisage l’adhésion de l’Indonésie et de l’Algérie au groupe BRICS lors de l’expansion à venir

0
La Chine envisage l'adhésion de l'Indonésie et de l'Algérie au groupe BRICS lors de l'expansion à venir

Dans une déclaration qui pourrait potentiellement remodeler le paysage géopolitique mondial, un expert chinois renommé a évoqué l’intérêt croissant de Pékin pour l’adhésion de deux nations importantes, l’Indonésie et l’Algérie, au sein du groupe BRICS. Ces propos ont été tenus par John Gong, vice-président des affaires stratégiques à l’Université des affaires et de l’économie de Chine, lors d’une rencontre académique à Sotchi, en Russie, où il a discuté de l’avenir du BRICS avec l’agence de presse russe « TASS ».

Des économies importantes sous les projecteurs

Lors de cette discussion, John Gong a souligné que la Chine cherchait à renforcer le BRICS en invitant des pays amis dotés d’économies importantes à le rejoindre. Il a particulièrement mis en avant l’Indonésie et l’Algérie comme des candidats potentiels. Cependant, il a insisté sur le fait qu’il était encore trop tôt pour prendre des décisions définitives à ce sujet.

« Si nous parlons des pays susceptibles de rejoindre BRICS, il s’agira probablement de grandes économies comme l’Indonésie et l’Algérie, mais il est encore trop tôt pour en parler », a déclaré l’expert chinois.

Une stratégie géopolitique

Selon Gong, la Chine préférerait l’adhésion de pays amis dotés d’économies puissantes, ce qui renforcerait davantage le poids économique du BRICS sur la scène mondiale. Il a également suggéré que Pékin pourrait s’intéresser à d’autres régions, notamment l’Amérique latine, dans le cadre de cette expansion potentielle.

Le groupe BRICS, composé actuellement du Brésil, de la Russie, de l’Inde, de la Chine et de l’Afrique du Sud, a déjà annoncé son intention d’élargir ses rangs. Lors du dernier sommet du BRICS en août dernier, cinq autres pays, à savoir l’Argentine, l’Égypte, l’Iran, les Émirats arabes unis, l’Arabie saoudite et l’Éthiopie, ont été invités à rejoindre le groupe à partir de 2024.

Des implications mondiales

Cette déclaration de l’expert chinois met en lumière l’intérêt croissant de la Chine pour l’expansion du BRICS, un groupe qui joue un rôle de plus en plus important dans les discussions économiques et politiques mondiales. L’ajout de l’Indonésie et de l’Algérie, deux nations en pleine croissance économique, pourrait potentiellement influencer l’équilibre des pouvoirs à l’échelle internationale. Cependant, il convient de noter que ces discussions sont encore préliminaires, et aucune décision officielle n’a été prise quant à l’élargissement du groupe.

L’expansion du BRICS pourrait redéfinir les relations économiques et politiques mondiales, offrant de nouvelles opportunités de coopération et de développement. Il reste à voir comment évolueront ces discussions et quelles décisions seront prises à l’avenir en ce qui concerne l’expansion du groupe BRICS. Cette évolution pourrait avoir des répercussions majeures sur l’ordre mondial tel que nous le connaissons aujourd’hui. Restez attentifs aux développements futurs de cette histoire passionnante.

Article précédentAfflux de 1,5 million de touristes en Algérie en 8 mois : L’essor d’une destination incontournable
Article suivantProcès de l’ancienne ministre nigériane du pétrole au Royaume-Uni pour corruption