La France refuse les visas aux parlementaires algériens

0
parlementaires algériens
Advertisement

La crise politique entre la France et l’Algérie se poursuit, malgré les récentes tentatives de calme, le consulat français en Algérie refusant récemment d’accorder des visas à des dizaines de députés au Parlement algérien.

Selon des sources médiatiques, la décision politique précédente du président français Emmanuel Macron de révoquer le privilège de visa des fonctionnaires algériens leur a refusé, ainsi qu’à leurs familles, un visa Schengen.

La même source a ajouté que l’administration du Parlement avait été incapable pendant des mois d’obtenir des visas pour de nombreux députés, dont les passeports avaient été déposés auprès du consulat français par le bureau des visas et des relations publiques du Parlement.

Selon les mêmes sources, les passeports des députés déposés au consulat français sont restés longtemps entre les bureaux, avant que l’administration du Parlement ne décide de les récupérer, et de changer certains d’entre eux à d’autres consulats européens, y compris le consulat italien.

Le consulat français n’a fourni aucune explication à ce sujet au Parlement, ni ne s’est abstenu de répondre à la correspondance de protestation envoyée à l’ambassadeur de France en Algérie par la commission des affaires étrangères du Parlement depuis mars.

Auparavant, les autorités françaises avaient décidé de réduire de moitié les visas pour les Algériens, comme elles l’avaient fait avec la Tunisie et le Maroc.

La France considère que l’action de réduction du nombre de visas accordés aux Algériens est « très efficace » pour faire pression sur le Gouvernement algérien, qu’elle considère peu coopératif dans l’accueil des migrants qui souhaitent être expulsés.

Article précédentL’Algérie s’apprête à acquérir une nouvelle cargaison de blé
Article suivantFootball: Belmadi envoie un message codé à l’attaquant de l’équipe d’Algérie

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici