Aux Émirats Arabes Unis, les femmes célibataires qui tombent enceintes n’auront plus à fuir le pays pour se faire avorter ou à se marier. Les hautes autorités viennent de décréter une loi interdisant de les poursuivre dans un geste qui, selon eux, marque un processus de transition vers la « laïcité ».   

Dans un passé récent, les femmes célibataires qui, par mésaventure, tombaient enceintes risquaient d’être expulsées ou emprisonnées. Les Émiraties, ainsi que les étrangères  étaient donc obligées de fuir le pays pour échapper aux châtiments.

Avant l’adoption de cette mesure de nombreuses femmes, en majorité des travailleuses venues de l’étranger fuyant la précarité dans leurs pays, étaient les principales victimes de la loi interdisant la grossesse aux femmes célibataires, a indiqué le journal britannique The Times.

Et d’expliquer que beaucoup de femmes  victimes de viols étaient obligées d’élever leurs enfants en secret au risque de se faire prendre. Ces enfants ne pouvaient pas obtenir d’acte de naissance et ne bénéficiaient pas du système de la santé et de la scolarisation.