« Les étudiants ont encore beaucoup à apprendre »

Quelques 150 étudiants inscrits en système d’enseignement LMD (licence Master, Doctorat) ont observé un sit in Mardi dernier à l’université Houari Boumediene d’Alger.

usthbPostés devant leur administration, ces jeunes ont essayé durant 3 bonnes heures d’organiser leur mouvement de protestation. Ce rassemblement vient s’ajouter à une grève observée par ces mêmes étudiants depuis bientôt une semaine. Leurs revendications : la suppression d’un nouveau système de calcul des moyennes annuelles. En effet, une harmonisation des règles de passages utilisées à l’USTHB avec ce qui se fait dans les autres facultés du pays va entrer en vigueur cette année. Ainsi le nouveau système de calcul exclu toute compensations entre leurs deux semestres consécutifs qu’englobe une année universitaire. » Il est donc indispensable de réussir les deux semestres pour prétendre passer à un palier supérieur » a déclaré un étudiant gréviste. Une situation qui ne semble pas arranger les concernés qui ont pris l’habitude de profiter de cet avantage afin de combler leurs lacunes respectives.

Par ailleurs, d’autres inscrits en LMD viennent à peine d’obtenir gain de cause de la part de leurs scolarités. Un différent les y avait opposé au sujet des conditions d’accès au Master, second palier de graduation après l’obtention de leur licence.

Malheureusement, cette assise qui devait donner un nouveau départ au mouvement a été vite transformée en un désolant spectacle par une majorité d’étudiants semble- t-il peu préoccupés par cette nouvelle « note ». Pour preuve sur les milliers d’inscrits que compte la plus grande université du pays, seul 150 ont répondu « présents » à l’appel du collectif d’étudiants. Plus portés sur les champs de supporters de football et les youyous, la manifestation est vite tournée en dérision devant les regards médusés du personnel administratif et des enseignants. « Comment voulez vous que la tutelle nous prenne au sérieux, alors que le mouvement a une allure de mascarade. Ces étudiants ont encore beaucoup à apprendre » a insisté un universitaire en fin de cycle.

Cet énième débrayage vient remettre sur la table le très controversé système LMD que les facultés adaptent au gré des mouvements de protestation en absence de concertation…

Kh_louna

Originally posted 2008-12-09 13:26:03.