La lutte contre la corruption ne doit pas constituer une source de « paralysie »

0

Le président de l’Organe national de prévention et de lutte contre la corruption, Bouzeboudjen Brahim a déclaré mardi à Alger que la lutte contre la corruption ne doit pas constituer une source de « paralysie » du développement du pays.  » La lutte contre la corruption ne doit pas constituer une source de paralysie du développement du pays, elle doit de ce fait également intégrer la nécessité de protéger les agents de l’Etat contre toute forme de délations et de manipulations », a précisé M.Bouzeboudjen en marge de la prestation du serment des membres de cet organe. S’agissant de la prestation du serment des sept membres de cette instance M. Bouzeboudjen a indiqué que l’exercice des missions dévolues à cette institution est devenu effectif à partir d’aujourd’hui. Il a tenu à rappeler que la lutte contre la corruption n’a pas attendu la mise en place de cet organe pour faire face à ce fléau, ajoutant qu’elle a toujours été et en permanence une mission « normale » et « régulière » des différentes institutions et structures de l’Etat.

APS

Article précédentCotisations sociales/ L’ultimatum de la CNAS aux employeurs expire le 31 mars
Article suivantA bord d’un avion médicalisé / Salah Aougrout transféré en France pour des soins (vidéo)