Le président de l’Organe national de prévention et de lutte contre la corruption, Bouzeboudjen Brahim a déclaré mardi à Alger que la lutte contre la corruption ne doit pas constituer une source de « paralysie » du développement du pays.  » La lutte contre la corruption ne doit pas constituer une source de paralysie du développement du pays, elle doit de ce fait également intégrer la nécessité de protéger les agents de l’Etat contre toute forme de délations et de manipulations », a précisé M.Bouzeboudjen en marge de la prestation du serment des membres de cet organe. S’agissant de la prestation du serment des sept membres de cette instance M. Bouzeboudjen a indiqué que l’exercice des missions dévolues à cette institution est devenu effectif à partir d’aujourd’hui. Il a tenu à rappeler que la lutte contre la corruption n’a pas attendu la mise en place de cet organe pour faire face à ce fléau, ajoutant qu’elle a toujours été et en permanence une mission « normale » et « régulière » des différentes institutions et structures de l’Etat.

APS

Originally posted 2011-01-04 19:27:15.

Article précédentSelon le HCA / Tamazight bientôt sur les billets de banque et les documents officiels
Article suivantLes premiers soldats français quittent le Mali