L’Algérie dans le Viseur : Xavier Driencourt, Ancien Ambassadeur de France, Appelle à un Changement de Cap

0
L'Algérie dans le Viseur : Xavier Driencourt, Ancien Ambassadeur de France, Appelle à un Changement de Cap

Xavier Driencourt, éminent ancien ambassadeur de France en Algérie, est au cœur de l’actualité diplomatique alors qu’il préconise un changement radical dans les relations franco-algériennes. Sa déclaration, « Il faut instaurer un rapport de force avec l’Algérie, » résonne comme un appel à l’action. Dans cet article approfondi, nous explorerons les multiples facettes de cette déclaration et examinerons les enjeux complexes qui sous-tendent les relations entre la France et l’Algérie.

L’Énigme Algérienne :

Xavier Driencourt commence par expliquer pourquoi il qualifie l’Algérie de « pays énigmatique ». En dépit de 132 ans de colonisation française, il soutient que la France ne comprend pas véritablement ce pays. L’Algérie reste pour elle un territoire énigmatique, fermé, opaque, et mystérieux. Les relations économiques avec Alger sont également un point de préoccupation, la France étant aujourd’hui en concurrence avec des acteurs tels que la Chine, l’Italie, l’Espagne et l’Allemagne.

Évolution des Relations Franco-Algériennes :

Au lieu de décrire une évolution claire, M. Driencourt évoque un schéma récurrent dans les relations franco-algériennes, qu’il compare à un phénomène de type CAC 40, caractérisé par des hauts et des bas. Il considère que la relation entre les deux pays est sinusoïdale, marquée par des périodes de tension et de réconciliation. Cependant, il constate une tendance à la détérioration récemment. Des exemples récents incluent la décision de l’Algérie d’interdire l’enseignement du français dans les écoles privées et la réintroduction d’éléments anti-français dans son hymne national.

Le Piège de la Priorité à l’Algérie :

Xavier Driencourt remet également en question la politique de priorité accordée à l’Algérie par la France au détriment d’autres partenaires, tels que le Maroc. Il considère que cette approche s’est transformée en un piège, engendrant des tensions et des malentendus avec Alger, tout en entraînant des désaccords avec le Maroc, qui exige que la France reconnaisse sa souveraineté sur le Sahara occidental.

La France dans une Situation Préoccupante :

L’interview aborde également les récents événements, tels que le report de la visite du président Tebboune en France, les propos hostiles ajoutés à l’hymne national algérien et les relations de l’Algérie avec la Russie. M. Driencourt estime que la France a perdu de son influence, notamment en raison de ses difficultés économiques. Les accords d’Abraham et la normalisation des relations entre le Maroc et Israël poussent l’Algérie à se rapprocher de la Russie, son allié historique.

L’Algérie aux Portes des BRICS :

Enfin, la discussion se penche sur le statut de l’Algérie aux portes des BRICS, malgré ses relations avec Moscou. M. Driencourt considère que bien que cela soit un camouflet pour l’Algérie, cela ne devrait pas immédiatement influencer sa politique internationale. Il évoque la nécessité d’observer les élections présidentielles de décembre 2024 pour évaluer la stabilité de la direction algérienne.

Remettre en Cause l’Accord Franco-Algérien de 1968 :

En conclusion, M. Driencourt soutient fermement la nécessité de revoir l’accord franco-algérien de 1968, qui définit les conditions de circulation, de séjour et de travail des Algériens en France. Cette proposition, initialement avancée par lui en mai dernier, a depuis été reprise par plusieurs personnalités politiques françaises.

Cette analyse en profondeur des propos de Xavier Driencourt met en lumière les enjeux complexes des relations franco-algériennes et appelle à une réflexion plus nuancée et à une action délibérée pour rétablir un équilibre dans ces relations importantes pour les deux pays.

Article précédentAir Algérie Propose des Réductions Spectaculaires jusqu’à 75% pour Stimuler le Tourisme International
Article suivantPolémique sur l’Immigration en France : Les Punaises de Lit au Cœur du Débat