L’Algérie dément le retour des relations commerciales avec l’Espagne

0
algerie espagne
Advertisement

Algerie Espagne: samedi, l’agence de presse algérienne, APS, a démenti que l’ Algérie soit revenue sur sa décision de rompre ses relations commerciales avec l’Espagne, en raison de l’évolution de la position espagnole sur la question du Sahara Occidental.

l’agence de presse a confirmé : « Les allégations actuellement diffusées par certains médias sur un prétendu déclin de l’Algérie concernant ses relations commerciales avec l’Espagne sont fausses, car jusqu’à présent aucune information officielle n’a été publiée à cet égard par les autorités ou organes compétents. « 

L’agence a ajouté que « les décisions relatives aux questions financières et commerciales liées aux obligations de l’État sont prises au niveau du Conseil des ministres, ou par le ministère des Finances ou la Banque d’Algérie et sont annoncées par les voies officielles ».

L’agence a déclaré que « les décisions liées aux questions financières et économiques, en particulier celles liées aux relations de l’Algérie avec ses partenaires commerciaux, relèvent des compétences exclusives de l’État, et non de la compétence des organisations professionnelles telles que l’Association des banques et des établissements financiers . »

Elle a ajouté : « L’Association des Banques et Etablissements Financiers mentionnée par les médias ne peut se substituer aux institutions étatiques en charge des finances, de l’économie et du commerce extérieur, car il s’agit simplement d’une association à caractère professionnel qui défend les intérêts de ses membres ».

L’organisation précitée est une association de 30 banques et établissements financiers opérant en Algérie, dont dix étrangères, dont deux banques françaises, BNP Paribas et Société Générale, dont la mission est de représenter les intérêts collectifs de ses membres envers les autres, notamment auprès de l’opinion publique. Et la Banque d’Algérie, qui est l’autorité de contrôle de l’activité bancaire, ajoute l’agence de presse.

L’Algérie avait auparavant décidé de suspendre « immédiatement » le traité d’amitié, de bon voisinage et de coopération conclu le 8 octobre 2002 avec le Royaume d’Espagne.

Article précédentLe régime marocain veut-il échanger un militant ouïghour contre la position de la Chine sur le Sahara Occidental ?
Article suivantMohammed VI : Je ne permettrai pas d’offenser l’Algérie et son peuple, et j’appelle à des relations normales entre les deux pays