L’Algérie face à la Disparition du Poisson : Quand le Bien-Être Devient un Luxe

0
L'Algérie face à la Disparition du Poisson : Quand le Bien-Être Devient un Luxe

Pendant des générations, les Algériens ont puisé dans les richesses de la mer pour se nourrir. Le poisson, abondant et accessible, était un élément essentiel de leur alimentation. Cependant, aujourd’hui, le poisson est devenu un bien de luxe en Algérie, réservé aux plus riches.

Les prix ont grimpé en flèche, et la population peine à se permettre ce met autrefois courant. La raréfaction des richesses halieutiques est la principale cause de cette crise. Dans cet article, nous explorons les raisons de cette disparition du poisson en Algérie, les conséquences pour la population et les facteurs qui ont contribué à cette situation préoccupante.

La Pêche en Déclin

La situation actuelle contraste fortement avec les années précédentes. Mohammed, 22 ans, propriétaire d’une entreprise de pêche à Boumerdès, se souvient d’une époque où la pêche était abondante. Entre 2007 et 2013, il suffisait de trois heures pour pêcher entre 200 et 400 caissons en bois de sardines. Aujourd’hui, le rendement a chuté de manière drastique. On ne compte plus que 25 caissons par sortie en mer, au maximum. Chaque caisson contient environ 25 kilos de poisson et rapporte entre 1 et 2 millions de centimes, soit entre 70 et 140 euros. Cette réalité a rendu le poisson inabordable pour la plupart des Algériens, réservant ce met délicat à une élite aisée.

Un autre pêcheur partage son expérience, affirmant que lui aussi a vu ses rendements fondre. Il ne parvient désormais qu’à obtenir 2 kilos de poisson par sortie en mer, dans le meilleur des cas. Cette diminution drastique de la disponibilité du poisson est une source de préoccupation majeure pour la population algérienne.

Les Facteurs de la Crise

Plusieurs facteurs expliquent cette crise de la pêche en Algérie. Tout d’abord, l’activité des réseaux mafieux qui utilisent des explosifs pour pêcher. Ces explosifs sont déclenchés au fond de l’eau, tuant une quantité importante de poissons. Ces poissons remontent ensuite à la surface, où ils peuvent être facilement récupérés. Cependant, cette méthode est destructrice, car les explosifs contiennent des matières chimiques toxiques qui polluent l’eau et tuent également d’autres formes de vie marine. De plus, cette pratique effraye les poissons, les poussant à s’éloigner des côtes, menaçant ainsi la biodiversité marine à long terme.

Le deuxième facteur est la pêche intensive des chalutiers opérant près des côtes. Ces navires raflent tout ce qu’ils trouvent sur leur passage, y compris de jeunes poissons qui n’ont pas encore eu l’occasion de se reproduire. Cette pratique a des conséquences dévastatrices sur les stocks de poissons et met en danger la pérennité de la vie aquatique à moyen et long terme.

Les Conséquences pour la Population

La crise de la pêche en Algérie a des conséquences graves pour la population. Les prix du poisson ont grimpé en flèche, rendant ce met inaccessible pour de nombreux Algériens. Le poisson, autrefois une source abordable de protéines, est devenu un produit de luxe réservé aux plus riches. Cette situation a un impact direct sur la santé et la nutrition de la population, en particulier des familles à faible revenu.

En outre, les communautés de pêcheurs, qui dépendent de cette activité pour leur subsistance, sont touchées de plein fouet. Les pêcheurs voient leurs revenus chuter à mesure que les rendements diminuent, ce qui met en péril leur gagne-pain et leur mode de vie.

La disparition du poisson en Algérie est un problème complexe qui résulte de divers facteurs, notamment la pêche illégale et prédatrice, ainsi que la surpêche par les chalutiers. Les conséquences de cette crise sont graves, touchant la nutrition de la population et les moyens de subsistance des pêcheurs. Il est impératif que des mesures soient prises pour protéger les ressources halieutiques du pays et restaurer l’abondance du poisson pour le bien de tous les Algériens. La préservation de l’environnement marin et la réglementation de la pêche sont essentielles pour garantir un avenir durable à la fois pour les ressources halieutiques et pour la population qui en dépend.

Article précédentAlgérie : La Frustration des Utilisateurs face à l’Internet de Mauvaise Qualité
Article suivantAlgérie-Niger : Un Pacte de Paix et de Prospérité en Plein Essor