L’Algérie face à l’urgence : Sauver la Steppe menacée

0
L'Algérie face à l'urgence : Sauver la Steppe menacée

La steppe algérienne, étendue sur un vaste territoire entre le nord et le sud du pays, est une barrière naturelle essentielle contre l’avancée du désert. Cependant, cette région unique est actuellement en danger, menacée par des pratiques agricoles anarchiques et des conflits entre éleveurs et investisseurs. Pour sauver cette précieuse steppe, l’Algérie vient de promulguer une nouvelle loi sur les forêts qui vise à protéger les zones couvertes par l’alfa, une plante emblématique de la région.

La Steppe Algérienne en Péril

La steppe algérienne, avec ses vastes étendues de terres entre le nord et le sud du pays, est bien plus qu’un paysage spectaculaire. Elle est une barrière naturelle vitale qui freine l’avancée inexorable du désert vers le nord de l’Algérie. Cependant, cette région est aujourd’hui confrontée à de sérieuses menaces qui mettent en péril son équilibre fragile.

Les Conflits Entre Éleveurs et Investisseurs

Ces dernières années, des conflits ont éclaté entre les éleveurs locaux et les investisseurs qui cherchent à exploiter les terres de la steppe. Les éleveurs, dont la principale source de subsistance est le pastoralisme, se sont sentis de plus en plus à l’étroit en raison de l’appropriation de terres pour des pratiques agricoles.

En 2017, des éleveurs de la wilaya de Saïda ont exprimé leur colère en brandissant des touffes d’alfa et d’armoise arrachées après le passage de charrues. Ils dénonçaient le labour des terres de parcours, affirmant qu’il n’y avait plus suffisamment d’espace pour nourrir leurs troupeaux, les obligeant à recourir à l’orge en grain, une solution coûteuse.

La Vulnérabilité de la Steppe

La steppe algérienne est une région aride avec des précipitations annuelles de seulement 100 à 250 mm. Les sols sont souvent peu profonds, ce qui limite les possibilités de culture. Par conséquent, depuis des générations, seul le pastoralisme sous forme de nomadisme a prospéré dans cette région. Les éleveurs se déplacent dès que la végétation des parcours est épuisée par leurs troupeaux.

Les steppes à alfa, caractérisées par leur couverture végétale, sont considérées comme une ligne de défense cruciale contre l’expansion du désert du Sahara vers le nord de l’Algérie.

Une Nouvelle Loi sur les Forêts pour la Sauvegarde de la Steppe

Face à cette crise, l’Algérie a réagi en promulguant une nouvelle loi sur les forêts qui comprend des dispositions spécifiques visant à protéger les zones couvertes par l’alfa. L’article 51 de cette loi souligne l’importance de préserver les nappes alfatières en tant que patrimoine national à valeur économique et environnementale.

Cette nouvelle législation précise également que les terres relevant du domaine public forestier national sont inaliénables, imprescriptibles et insaisissables. Elle établit également que le déclassement de ces terres ne peut être effectué qu’en vertu d’un décret pris en Conseil des ministres.

La Nécessité de Protéger la Steppe

La steppe algérienne offre un énorme potentiel pour le développement agricole et la création d’emplois, avec quatre fois la superficie des terres agricoles du nord du pays. Elle a déjà vu la création de plantations d’arbres fruitiers, d’oliveraies et le développement de cultures de pommes de terre, d’oignons et de fourrages irrigués.

Cependant, pour assurer la durabilité de ces projets, il est essentiel de concilier les intérêts des éleveurs et des investisseurs. La nouvelle loi sur les forêts et les nappes alfatières établit une « police forestière » chargée de rechercher, enquêter et constater les infractions liées à l’environnement, y compris les labours anarchiques.

Protéger la Steppe pour l’Avenir

La steppe algérienne est un trésor national qui joue un rôle crucial dans la préservation de l’environnement et la lutte contre la désertification. La nouvelle loi sur les forêts est un pas important vers sa protection, mais son application efficace reste un défi.

Il est essentiel de trouver un équilibre entre le développement agricole et la préservation de cette région fragile. L’Algérie doit travailler à garantir que la steppe continue de remplir son rôle de rempart contre le désert, tout en permettant le développement agricole et en assurant la cohabitation pacifique entre éleveurs et investisseurs.

La sauvegarde de la steppe est non seulement essentielle pour l’Algérie mais aussi pour la planète, car elle contribue à maintenir l’équilibre environnemental et à prévenir l’expansion du désert. Le défi est grand, mais il est crucial de protéger cette merveille naturelle pour les générations futures.

Article précédentMercato OM : Le Choc des Titans pour Jonathan Clauss – Bayern Munich et Atletico Madrid en Duel Féroce
Article suivantGabriel Attal, le Nouveau Premier Ministre de la France : Entre Controverses et Attentes